Brandon Bourdages / Shutterstock.com

De tous les animaux qui vivent en mer, les dauphins et les baleines sont ceux qui attirent le plus notre sympathie. Peut-être est-ce parce qu’ils n’éprouvent aucun mal à entrer en contact ou même, à jouer avec un humain. Mais un autre détail les rend fascinants : l’écholocalisation ou écholocation. Et celle-ci pourrait avoir un rôle plus important qu’on ne le pense…

L’écholocalisation chez les dauphins et les baleines

L’écholocalisation se définit comme la capacité qu’ont certains animaux de reconnaître leur environnement grâce à la vision acoustique. Plus précisément, cette capacité que l’on retrouve entre autres chez les dauphins, les orques et les baleines, consiste à envoyer des sons et à écouter leur écho pour déterminer où se situent les objets. Il s’agit ainsi d’un mode de repérage et de visualisation qu’utilisent certains animaux lors de leurs déplacements.

Chez les dauphins et les baleines, le faisceau sonore est émis depuis une partie graisseuse située sur le front appelée le melon. S’il y a des objets à proximité, le faisceau se heurte à ces objets et est réfléchi pour retourner chez son écholocuteur, ou plus précisément, le faisceau est reçu par un autre dépôt de graisse situé, cette fois-ci, dans la mâchoire inférieure de l’animal puis, est transmis aux oreilles.

Des sons pouvant parcourir plusieurs kilomètres

L’écholocalisation permet ainsi aux baleines et aux dauphins de se repérer et de déterminer les éléments composant leur environnement. Mais, en plus, cette capacité leur permet également de connaître, grâce à la taille et la vitesse du faisceau de retour, à quelle distance se trouve un objet, ainsi que sa taille, sa vitesse, sa distance et sa densité. Selon Curiosity, les dauphins peuvent facilement écholocaliser un objet aussi petit qu’un balle de golf situé à une distance de plus de 90 mètres. Les sons des baleines et des dauphins peuvent ainsi parcourir une distance de plusieurs kilomètres.

Outre cette localisation d’objets ou d’autres animaux, les baleines et les dauphins peuvent également se parler entre eux et même percevoir les sons émis par une baleine à une autre ou un dauphin à un autre. Ces diverses particularités attestent que ces animaux sont dotés d’une intelligence émotionnelle et sociale avancée si bien que certaines espèces ont même développé des cellules fusiformes, un neurone particulier relié aux émotions et interactions sociales, qui ne se retrouvent généralement que chez l’être humain.

Les baleines et les dauphins possèdent des cellules fusiformes comme les humains

Or, les neuroscientifiques Patrick Hof et Estel van der Gucht ont découvert pour la première fois que les cellules fusiformes existent aussi chez les baleines à bosse, les cachalots, les rorquals communs, les orques et les grands dauphins. Pour les chercheurs, cela suggère que ces animaux sont dotés d’un cerveau particulièrement volumineux et que les cellules fusiformes ont été développées lors d’un processus appelé évolution convergente. Quoi qu’il en soit, la présence de ces cellules chez les dauphins et les baleines suggère que ces derniers sont non seulement sensibles mais peuvent également ressentir les émotions des autres espèces.

COMMENTEZ
1

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Florian Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Florian
Membre
Florian

Et pendant ce temps on génocide des dauphins comme si de rien n’était