Lavinia Fisher serait la première tueuse en série des États-Unis. Plus les années passaient, plus les versions des faits changeaient. La légende raconte que la jeune femme avait tendance à séduire ses clients de sexe masculin. Après les avoir charmés, elle les interrogeait dans le but que ces derniers puissent détailler leur situation financière.

S’ils étaient suffisamment riches, elle les empoisonnait avec son fameux thé au laurier rose. Avec l’aide de son mari, elle se débarrassait ensuite des corps de leurs victimes. Certes, ces disparitions mystérieuses avaient été signalées, mais ces dossiers ont été classés sans suite. Ce n’est que lorsque Fisher fit la rencontre de David Ross que tout bascula.

La légende de Lavinia Fisher

Lavinia Fisher est née en 1793 à Charleston. Son enfance est restée à jamais un mystère. D’après les rumeurs, elle vivait depuis des années aux États-Unis. Elle était mariée à John Fisher, et tous deux habitaient en Caroline du Sud. À partir de l’année 1800, ils ont créé l’auberge « Six Mile Wayfarer House » à 10 km de Charleston en Caroline du Sud. Lavinia Fisher était très connue car elle aurait été la première femme tueuse en série aux États-Unis. Elle a été pendue le 18 février 1820.

D’après The Post and Courier, Lavinia Fisher aurait été accusée de vol et de tuerie en série en 1820. L’histoire débuta dans son auberge Six Mile Wayfarer House. De nombreux clients venant de partout s’installaient dans l’auberge de Lavinia. Il s’agissait surtout de personnes nobles comme les commerçants. En 1819, l’auberge était très populaire et avec John Fisher, Lavinia était respectée par tous les villageois. Toutefois, cette dernière avait une très mauvaise réputation : celle de toujours flirter avec les hommes riches.

D’après la légende, elle flirtait surtout dans le but d’appâter ses proies. Une fois qu’ils succombaient à ses charmes, elle les questionnait sur leur argent et leur métier ou encore leur projet à venir à Charleston. Dans le cas où l’homme en question répondait à ses attentes sur le plan financier, elle l’empoisonnait avec des thés préparés à base de feuilles de laurier rose. Une fois dans leur chambre, c’est John Fisher qui se chargeait d’établir le vol. Ce n’est qu’à la suite de l’histoire que de nombreuses versions ont été créées. Une version racontait qu’avec le thé, les victimes mouraient immédiatement, d’autres, que c’était après le vol que John les assassinait. Il y avait même une version horrible disant que les Fisher avaient installé des pièges sous le lit de chaque client pour les enterrer.

Le grand bouleversement

Après plusieurs meurtres et vols, d’autres histoires ont commencé à circuler. De nombreux vols pendant des parties de poker ont été déclarés auprès des shérifs locaux. Les organisateurs de ces parties étaient un groupe de bandits qui réunissait aussi les dirigeants des auberges locales comme John et Lavinia Fisher. Après la disparition d’une vache du pâturage d’un agriculteur, les habitants se sont tous mobilisés pour se rebeller contre les bandits. L’auberge Five Mile House a été la première victime des justiciers locaux, qui l’ont brûlée en entier. Pour le cas de Six Mile Wayfarer House, ils ont juste vidé l’auberge et laissé David Ross comme garde pour s’assurer que les bandits ne reviendraient plus.

Malheureusement, dans la matinée, David Ross a été séquestré par deux hommes membres du groupe de bandits. Selon Legends of America, quand Ross a aperçu Lavinia Fisher, il s’est senti en sécurité. Pourtant, c’est justement Fisher qui l’avait agressé en l’étranglant et le jetant à travers une fenêtre vitrée. Toutefois, Ross n’a pas perdu la vie, il s’est enfui. Après cet incident, John et Lavinia ont encore accueilli et joué des tours à John Peoples. Ce dernier, qui n’aimait pas le thé, s’est juste assoupi. Une fois réveillé, il a raconté avoir vu un grand trou à la place du lit. Il a pris immédiatement la fuite et a alerté les autorités.

La prison de Charleston
Lavinia et John Fisher ont été emprisonnés dans cette prison à Charleston © ProfReader / Wikimedia Commons

L’arrestation, le jugement et la mort de John et Lavinia Fisher

Avec le témoignage des deux hommes, David Ross et John Peoples, les Fisher ont été arrêtés en février 1819 par les shérifs et les citoyens. Ces derniers ont retrouvé la peau de la vache ayant disparu. Furieux, ils ont mis le feu à Six Mile Wayfarer.

De nombreuses versions sur les enquêtes ont ensuite fuité comme l’existence d’un parcours secret à l’auberge, la découverte des biens des victimes portées disparues, des trous sous les lits et bien d’autres encore. Dans le premier procès, les Fisher ont été reconnus non coupables. En revanche, le second procès de mai 1819 a été fatal. Ils ont été condamnés à mort par pendaison pour crime de vol et meurtres. Ils avaient tout de même le droit de faire appel. Les Fisher ont tenté de s’évader, mais n’ont pas réussi parce que Lavinia est restée coincée. Après cette tentative de fuite, l’appel par les Fisher en janvier 1820 a été refusé et la date de leur condamnation a été déclarée : le 18 février.

D’après la légende, Lavinia pensait échapper à la mort en raison d’une loi stipulant à l’époque que toute femme mariée ne pouvait pas être pendue. C’est pour cette raison que John Fisher a été pendu en premier. Avant de mourir, Lavinia aurait dit : « Si vous avez un message que vous voulez envoyer en enfer, donnez-le-moi, je le porterai ! » Elle a par la suite immédiatement sauté de l’échafaud sans l’intervention des gardes.

Lavinia Fisher
Lavinia Fisher n’a pas de photographie officielle mais elle est souvent représentée comme un belle femme — Ysbrand Cosijn / Shutterstock.com

Les faits derrière la légende

D’après Bruce Orr, auteur du livre Six Miles to Charleston : The True Story of John and Lavinia Fisher, la grande partie du mythe sur les Fisher a juste été une grande exagération. Après avoir enquêté en tant que détectives, les journalistes ont caché beaucoup de faits sur leur arrestation et leurs meurtres. D’après lui, aucune preuve n’a été trouvée à Six Mile Wayfarer House. Tous les évènements ont été racontés par Peter Neilson qui disait être présent, mais qui pourtant n’était pas là durant toute l’histoire. Il est donc possible que Lavinia Fisher ait été innocente.

Toutefois, on ne saura jamais ce qu’il s’est réellement passé. Tout ce qu’on sait c’est que le fantôme de Lavinia Fisher continuerait de hanter la prison de Charleston. Pour aller plus loin, voici 10 tueuses en série qui ont défrayé la chronique.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments