— Jeff Stamer / Shutterstock.com

Avec l’attaque du Capitole américain, il a été démontré que les fidèles partisans de Donald Trump allaient un peu trop dans l’excès. Si certains ne sont pas encore convaincus, un pauvre lamantin a été récemment découvert avec le nom de « Trump » gravé sur sa peau. Pour l’instant, le coupable de cet acte de maltraitance animale n’a pas encore été découvert.

Un acte considéré comme un crime fédéral

Les responsables de la faune de la Floride ont lancé un appel à l’aide au public pour obtenir des informations après la découverte d’un lamantin avec le nom de famille du président sortant américain Donald Trump gravé sur son dos. Le Center for Biological Diversity – un organisme de bienfaisance pour conservation animalière – a notamment promis une récompense de 5 000 dollars pour toute information qui aidera à appréhender les responsables. L’animal a été retrouvé dans la source Blue Hole sur la rivière Homosassa, dans le nord de la Floride, avait signalé le quotidien local Citrus County Chronicle avec une photo du lamantin à l’appui.

Selon le journal, les responsables du Fish and Wildlife Service (USFWS) enquêtent actuellement sur ce cas de maltraitance animale sur un mammifère marin classé comme espèce protégée par le gouvernement fédéral. En effet, le lamantin est un animal très populaire en Floride, mais il a figuré parmi les espèces menacées jusqu’en 2017 en raison de la perte d’habitat et du danger de collision avec des bateaux. Les proliférations d’algues et les maladies les menacent également. Actuellement, ce n’est plus une espèce menacée en Floride, mais il reste toujours un animal très important pour cet État.

« Les lamantins des Antilles sont des membres essentiels des écosystèmes dans lesquels ils vivent et sont protégés en vertu de la loi sur les espèces en voie de disparition et de la loi sur la protection des mammifères marins », a ainsi déclaré la directrice de l’USFWS, Aurelia Skipwith, dans un communiqué. Pour l’instant, on ne sait pas si le lamantin a été blessé lors de l’incident. L’USFWS a tout de même déclaré que le lamantin n’avait pas l’air blessé, « car il semble que le mot ait été écrit dans des algues sur le dos de l’animal », a rapporté le Miami Herald.  

https://twitter.com/yashar/status/1348745936499982339

Un crime dont les auteurs ou le but restent encore inconnus

On ignore également si cet acte a été réalisé pour attirer l’attention sur le président Donald Trump, un résident de la Floride, a rapporté Reuters. Mais les spéculations vont bon train dans la mesure où ce crime a été découvert quelques jours seulement après que les partisans de Trump ont attaqué le Capitole américain dans le but d’annuler sa défaite électorale. À noter également que ce n’est pas la première fois qu’une étiquette « Trump » apparaît sur un animal sauvage. Les écologistes de Caroline du Nord ont notamment découvert l’été dernier un ours avec un collier sur lequel on avait trouvé un slogan de la campagne électorale de Trump.

Quoi qu’il en soit, toute personne jugée responsable de cette gravure sur le dos du lamantin pourrait faire face à une amende de 50 000 dollars ainsi qu’à la possibilité d’un an de détention dans une prison fédérale. De leur côté, les militants pour la protection des animaux ont également condamné cet exemple de maltraitance animale. « Il est navrant que ce lamantin ait été soumis à cet acte criminel ignoble. Il est clair que quiconque a blessé ce gentil géant sans défense est capable de commettre de graves violences et doit être appréhendé immédiatement », a déclaré Jaclyn Lopez, directrice du Center for Biological Diversity, dans un communiqué.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de