conduite autonome
― metamorworks / Shutterstoc.com

La conduite autonome de niveau 3 est autorisée dans plusieurs pays membres de l’Union européenne depuis le 14 juillet 2022. En France, l’autorisation sera mise en vigueur à partir du 1er septembre 2022. Il faudra ainsi se contenter de la conduite autonome de niveau 2 d’ici là.

Conduire sans les mains sera possible en France, ainsi que dans de nombreux autres pays de l’UE, grâce à l’ajout d’un amendement à la Convention de Vienne de 1968 sur la circulation routière. Il sera notamment possible de lâcher totalement le volant sur les voies sans piéton ou cycliste, sur les voies équipées d’un séparateur central et jusqu’à 60 kilomètres à l’heure maximum.

Si le véhicule autonome est impliqué dans un accident en raison d’un défaut du pilotage automatique, son fabricant sera tenu pour responsable. En revanche, cela ne s’applique pas s’il s’agit d’un défaut du conducteur. Par ailleurs, celui-ci devra être en mesure de reprendre le contrôle du véhicule à tout moment. Il lui sera formellement interdit de faire une sieste ou de jouer avec son smartphone tant que la voiture roule encore.

Pour l’instant, le seul modèle de véhicule équipé d’un système de conduite de niveau 3 disponible en Europe est la dernière Mercedes Classe S, qui est équipée du système Drive Pilot. Cependant, un autre modèle produit par BMW devrait également être disponible sur le Vieux Continent avant la fin de l’année 2022.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments