Les fourmis font incontestablement partie des animaux les plus fascinants de la planète. Malgré leur taille insignifiante, elles sont capables de terrasser des proies bien plus massives qu’elles, grâce à l’extraordinaire coordination qui les caractérise – et qui confine à la conscience collective. 

Dans le documentaire La Cité des fourmis, des chercheurs ont étudié des fourmis espagnoles, centre-américaines et même originaires de Floride pour tenter de comprendre comment ces petits êtres pouvaient constituer un « superorganisme ».

Les sociétés de fourmis sont composées de milliers, de millions d’individus assignés à des tâches compartimentées, différentes les unes des autres. Et pourtant, ces millions de cerveaux entièrement dédiés à la protection de leur colonie peuvent atteindre une synchronisation quasi-parfaite quand la situation le requiert.

Les fourmis cessent alors d’être des individus à part entière pour se fondre dans une seule et même entité collective, une seule créature faite de milliers de corps et de coeurs : un « superorganisme ».

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de