― VANESSAL / Shutterstock.com

Vendredi dernier, l’Australie a officiellement classé les koalas d’une grande partie de sa côte orientale comme espèce en danger. Depuis plusieurs années, la population de koalas dans le pays a fortement baissé en raison des feux de brousse, des défrichements, des maladies et des sécheresses.

Une espèce en danger d’extinction

Le koala est désormais classé comme espèce en danger en Australie. La nouvelle a été annoncée par Sussan Ley, la ministre australienne de l’Environnement. Cette dernière a indiqué que le koala est passé du statut « vulnérable » à « en danger » dans la législation nationale. De cette façon, l’espèce sera mieux protégée, en particuler en Nouvelle-Galles du Sud, dans le Territoire de la capitale australienne et dans le Queensland.

La ministre a assuré que les autorités australiennes prenaient des mesures sans précédent pour protéger le koala, soulignant que le gouvernement a promis d’allouer une somme de cinquante millions de dollars australiens à cette cause.

― Richard A Wall / Shutterstock.com

Une décision qui doit s’accompagner de lois plus strictes

Les défenseurs des animaux et de l’environnement affirment que le nombre de koalas dans une grande partie de l’est de l’Australie a considérablement diminué au cours des deux dernières décennies. D’après le comité scientifique pour les espèces menacées, une agence gouvernementale indépendante, la population de koalas serait passée de 185 000 individus en 2001 à 92 000 en 2021.

Stuart Blanch, spécialiste de la conservation chez WWF-Australie, affirme que « c’est un déclin d’une rapidité choquante ». Ce dernier indique que cette initiative est la bienvenue. Cependant, elle ne va pas empêcher l’extinction de l’espèce, à moins qu’elle ne s’accompagne de lois plus strictes et d’incitations pour que les propriétaires fonciers protègent l’habitat forestier de l’animal.

Alexia Wellbelove, de l’organisation de protection animale Humane Society International, indique que les koalas de la côte est de l’Australie pourraient disparaître d’ici 2050 si aucune mesure n’est appliquée. Elle indique que le déchiffrement doit cesser, soulignant que le gouvernement fédéral a autorisé le défrichement de plus de 25 000 hectares d’habitats de koalas alors que l’animal était déjà dans la liste des espèces vulnérables.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
louis
louis
9 mois

l’etre humain prefere et de loin le profit pour sa propre perte apres celle des autres , c’est ce qu’on appelle « la nature humaine «