© Call of Duty : WWII/Sledgehammer Games - Ravens Software via Micromania

L’affaire remonte à décembre 2017. A cette époque, Casey Viner jouait en ligne à Call of Duty : WWII. D’ailleurs, il fait un pari dérisoire de 1,50 $ avec un autre joueur. Mais ce jeu va prendre une ampleur inattendue.

UNE VENGEANCE QUI COMMENCE PAR UN CANULAR

Casey Viner perd son pari et donc 1,50 $. Fou de rage, il contacte Tyler Rai Barriss, un internaute habitué des canulars téléphoniques. Il a voulu faire une petite blague à Shane Gaskill, le fameux gagnant du pari et par la même occasion, à la police. Jusqu’ici, rien de très anormal.

La police ne prend pas à la légère les alertes à la bombe ou les demandes d’évacuation de bâtiments. Il s’est d’ailleurs avéré que Barriss avait déjà fait ce genre de blague dans 17 États fédérés, et qu’elles ont même affecté le FBI et le régulateur des télécoms américain.

© Call of Duty : WWII/Sledgehammer Games – Ravens Software via Call of Duty

UN INNOCENT TUÉ

Le problème est que ce canular a très mal tourné. La police s’est donc rendue à l’adresse indiquée en pensant que l’individu qu’ils devaient interpeller était armé et dangereux. En arrivant sur place, la police a donc fait feu sur cet individu « dangereux ».

C’est là que la blague prend une mauvaise tournure. Non seulement, la police a abattu l’individu mais en plus de cela, Casey Viner avait eu l’ancienne adresse de Shane Gaskill. Ce n’est donc pas le fameux gagnant de 1,50 $ dont voulait se venger Viner qui est mort, mais un homme de 28 ans, Andrew Finch.

Casey Viner a reconnu être coupable d’avoir « embauché » Tyler Rai Barriss. Il a donc été condamné à 15 mois de prison et deux ans d’interdiction de jouer à des jeux vidéo. Quand à celui qui a passé l’appel fatal, il a été condamné à une peine de 20 ans de prison.

Tout cela pour un malheureux pari de 1 dollar et 50 cents…

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de