— Marcin Malicki / Shutterstock.com

Le jeûne intermittent est devenu une pratique de plus en plus populaire pour favoriser la perte de poids. Mais est-ce que cette méthode est réellement efficace, et dans quelle mesure ce régime peut nuire à la santé ? Une nouvelle étude a essayé de répondre à ces questions.

Le jeûne intermittent, qu’est-ce que c’est ?   

Le jeûne intermittent est un régime alimentaire au cours duquel une personne s’abstient de consommer des calories pendant une période prolongée. Habituellement, cette période dure entre 12 et 40 heures. L’eau, le café et d’autres boissons sans calories sont autorisés pendant le jeûne, mais aucun aliment solide ou boisson contenant des calories n’est autorisé. Le jeûne intermittent a été l’une des tendances alimentaires les plus populaires de la dernière décennie. Assez facile à adopter, certaines personnes ne jurent que par le modèle alimentaire.

Habituellement, ceux qui choisissent de pratiquer le jeûne intermittent veulent perdre du poids, gérer leur appétit ou favoriser une santé optimale. Néanmoins, le jeûne intermittent peut ne pas convenir à tout le monde, soit pour des raisons médicales, soit parce qu’il ne correspond pas à l’image d’un régime alimentaire nutritif et durable. Par ailleurs, de nombreuses zones d’ombres persistent sur les effets réels de ce type de régime alimentaire sur la santé.

L’un des principaux sujets de discordance sur le sujet concerne notamment les avantages de la perte de poids grâce au jeûne intermittent. De nombreux experts affirment notamment que la majorité de la perte de poids associée à une alimentation limitée dans le temps peut être attribuée à une simple réduction de l’apport calorique global, et non à un mécanisme métabolique particulier associé à la stratégie de jeûne intermittent. Malheureusement, il n’existe pas assez de preuves scientifiques pour confirmer ou infirmer cette théorie.

L’origine de la perte du poids lié au jeûne intermittent reste inconnue

Une nouvelle étude publiée dans la revue JAMA Internal Medicine a de nouveau essayé d’apporter quelques éclairages sur ce sujet. Selon les résultats de l’étude, le jeûne intermittent aide réellement à perdre du poids. Malheureusement, l’étude n’a pas permis de déterminer si la perte de poids est liée à une modification du métabolisme grâce au jeûne intermittent, ou alors à une simple diminution de l’apport en nourriture.

Pour aboutir à leur conclusion, les chercheurs ont recruté 90 sujets obèses et en surpoids. Les ont divisés en deux groupes. Tous ont été invités à suivre un régime hypocalorique, mais un groupe n’était autorisé à manger qu’entre 7 heures du matin et 15 heures de l’après-midi chaque jour. L’autre groupe était libre de manger à tout moment du jour ou de la nuit, tant que le régime hypocalorique est respecté. L’expérience a duré 14 semaines. Les résultats ont montré que les personnes qui ne pouvaient manger que pendant une période limitée dans la journée avaient tendance à perdre plus de poids.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments