L’étudiant Julien Paque a mis au point une nouvelle méthode tout à fait surprenante ! En effet, celui-ci est parvenu à créer une matière isolante à partir de mégots, utilisée pour fabriquer notamment des doudounes.

Une nouvelle méthode originale de recyclage

Depuis l’ancienne serre construite au fond de son jardin familial de Berthecourt, au sud de Beauvais, Julien Paque, étudiant à Lille dans une école d’ingénieurs, a installé un véritable local pour la fabrication de ses produits. Les mégots utilisés constituent la matière première de son travail. Il les recycle en une fibre isolante et non polluante pour rembourrer des doudounes.

Son initiative est motivée par le « Fill the Bottle Challenge » qui consiste à récolter des mégots dans des bouteilles. De plus, il est très touché et influencé par la crise écologique. Son projet, du nom de « TchaoMegot« , remporte un franc succès depuis plusieurs jours.

© France 3 Hauts-de-France / Youtube

Le premier prototype d’une doudoune

L’idée du jeune homme a émergé il y a maintenant un an et demi alors qu’il manipulait de la laine de verre. « Une fois, en voyant un mégot déchiqueté, je me suis dit que c’était une matière très proche, qu’il y avait quelque chose à en faire », explique Julien Paque.

Après un séjour de plusieurs mois au Québec et un stage, il est parvenu à donner vie à son premier prototype de doudoune rembourrée. 3500 mégots ont été utilisés pour la réaliser. Aujourd’hui, il estime le coût de ce vêtement entre 170 euros et 290 euros. A terme, il espère fonder une marque made in France.

— © France 3 Hauts-de-France / Youtube

Une cagnotte a récemment été ouverte

En raison d’un faible budget, l’étudiant a ouvert une cagnotte le 5 septembre sur KissKissBankBank, avec comme objectif de récolter environ 5000 euros en une soixantaine de jours. Cela lui permettra de concrétiser son projet, qui est une manière ingénieuse de faire d’un objet polluant quelque chose de très utile.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de