© Akili Interactive

Aux États-Unis, le premier traitement basé sur des jeux vidéo vient de voir le jour. Il s’agit du jeu « EndeavorRX » qui, considéré comme une thérapie numérique, pourra être vendu sur ordonnance aux enfants âgés de 8 à 12 ans présentant un trouble de déficit de l’attention (TDAH).

Une première dans le monde de la santé

Si les jeux vidéo peuvent entraîner des addictions et sont accusés par certains de rendre violent, les autorités américaines ont désormais décidé qu’ils pourraient être utilisés pour traiter certaines maladies mentales, comme le trouble de déficit de l’attention (TDAH) qui touche environ 6 millions d’enfants aux États-Unis. 

L’agence américaine du médicament (FDA) a indiqué ce lundi 15 juin avoir approuvé la vente sur ordonnance du jeu EndeavorRX, de la start-up Akili Interactive, jouable sur iPhone et iPad. Selon elle, il s’agit de la première thérapie numérique visant à traiter le TDAH, ainsi que la première thérapie basée sur un jeu à être approuvée pour tous types de maladies confondus.

Une solution non médicamenteuse au TDHA

EndeavorRX « fournit une option non médicamenteuse pour améliorer les symptômes associés au TDAH chez les enfants et est un exemple important de la croissance du domaine de la thérapie numérique », explique Jeffrey Shuren, un responsable de la FDA, au Point. 

Le joueur est chargé par un organisme de recherche extraterrestre de retrouver différents aliens à travers différents mondes. Pour les capturer et les collecter, il doit participer à des courses d’obstacles sur un hoverboard volant, ce qui nécessite une bonne concentration.

Une étude biaisée ?

Cette décision se base sur une étude récemment publiée dans la revue The Lancet Digital Health. Celle-ci a porté sur près de 600 enfants souffrant de trouble de l’attention. D’après les résultats, un tiers des enfants n’avaient plus de déficit d’attention mesurable sur au moins l’un des critères observés, et près de la moitié des parents avaient observé un changement significatif des troubles de leur enfant, et ce, après un traitement de quatre semaines avec EndeavorRX.

Cependant, cette étude a été sponsorisée par le studio vidéoludique lui-même, ce qui pourrait potentiellement créer un conflit d’intérêts quant aux conclusions. Les médecins reconnaissent eux-mêmes que les résultats « ne sont pas suffisants pour suggérer que AKL-T01 devrait être utilisé comme une alternative aux traitements établis et recommandés pour le TDAH ».

Les effets secondaires les plus remarqués sont la frustration et les maux de tête, mais ils sont légers en comparaison avec les médicaments traditionnels.

Et vous, que pensez-vous de ce nouveau type de traitement ?

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de