― RomanenkoAlexey / Shutterstock;com

En 1927, le professeur Takeji Furukawa soutenait dans un article que le type de groupe sanguin affectait la personnalité des individus. Depuis, cette idée s’est ancrée dans les croyances collectives de la société japonaise, après avoir été utilisée par les nazis à des fins racistes.

Deux Japonais.es qui sympathisent en arrivent généralement assez vite à se demander leur groupe sanguin. Au pays du Soleil-Levant, certains instituts de cosmétiques recommandent des produits en fonction du groupe sanguin de leurs clients, de même que les emballages de produits alimentaires ciblent parfois explicitement un groupe sanguin plutôt que d’autres.

Si le groupe sanguin n’est pas anodin au Japon, il peut même s’avérer discriminant. Jusqu’à récemment, un employeur était en droit de refuser un candidat s’il jugeait que la personne n’avait pas un assez bon groupe sanguin. Il est désormais interdit de rejeter explicitement un chercheur d’emploi pour cette raison, et pourtant, il est encore légal de lui poser la question. Ainsi, appartenant au groupe sanguin AB, vous auriez plutôt intérêt à mentir…

Dans le cadre de ces pratiques discriminatoires, le groupe sanguin O est le plus prisé. En effet, ce groupe sanguin, qui a la spécificité de ne pas contenir d’antigène, a la réputation de révéler des personnes particulièrement résilientes, solides, ambitieuses et généreuses. Le groupe sanguin O serait aussi porteur de longévité et de bonne santé.

Selon les croyances japonaises, les personnes du groupes sanguin A seraient responsables et bienveillantes mais plus têtues et anxieuses, tandis que le groupe sanguin B désignerait des personnes créatives, passionnées, optimistes, mais impulsives et irresponsables. Quant au groupe AB, il déterminerait un caractère sociable, flexible, rationnel mais étourdi et versatile.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de