— phBodrova / Shutterstock.com

C’est le choc en Italie, une petite fille de 10 ans est décédée en participant à un défi sur l’application TikTok. Face à la colère de la population et à la gravité de la situation, le gouvernement italien a décidé d’agir en bloquant tous les utilisateurs de TikTok en Italie dont l’âge n’est pas certifié.

Un terrible incident qui a conduit à l’ouverture d’une enquête sur une incitation au suicide

Les autorités italiennes ont ouvert une enquête sur la mort accidentelle d’une fillette de 10 ans – Antonella Sicomero – en Sicile après que cette dernière a participé à un défi sur la célèbre application TikTok. Plus précisément, la fillette a participé au défi appelé « jeu du foulard », également connu sous le nom de « blackout challenge » ou « the fainting game ». Cela consiste à bloquer la respiration jusqu’à la limite de l’évanouissement afin de vivre une sensation forte. La jeune fille est décédée dans un hôpital de Palerme suite à une asphyxie après avoir été découverte, inconsciente, dans sa salle de bains par sa jeune sœur de cinq ans avec son smartphone, a rapporté l’agence de presse italienne ANSA.

Suite à ce terrible incident, l’autorité italienne de la protection des données a déclaré dans un communiqué de presse qu’elle imposait un blocage temporaire immédiat de l’accès à TikTok au moins jusqu’au 15 février. Il a été demandé au réseau social chinois de mettre à jour ses conditions d’utilisation et de faire en sorte que tout utilisateur dont l’âge ne peut pas être vérifié ne soit pas autorisé à utiliser l’application. A noter que les règles sur la plateforme stipulent que les utilisateurs doivent avoir au moins 13 ans, mais ce n’est pas toujours respecté étant donné qu’aucune forme de vérification stricte n’est appliquée.

De son côté, TikTok – qui a été interpelé par les autorités italiennes – a affirmé qu’il n’avait rien trouvé sur sa plateforme qui aurait pu encourager la fillette à participer à ce défi dangereux. Quoi qu’il en soit, l’application du géant chinois ByteDance a affirmé vouloir coopérer avec les responsables italiens. « La confidentialité et la sécurité sont des priorités absolues pour TikTok et nous travaillons constamment à renforcer nos politiques, nos processus et nos technologies afin de protéger notre communauté et les jeunes utilisateurs en particulier », a déclaré TikTok, selon un rapport de Reuters.

— Ascannio / Shutterstock.om

Une situation tragique qui n’a pas empêché certains de participer à ce défi dangereux

Face à ce drame tragique, les parents de la fillette ont exprimé leur désarroi. Selon leur déclaration au journal local Repubblica, ils ignoraient que la fille jouait à ce genre de jeu. « Nous ne savions rien », a déclaré le père de la fille au journal. « Nous ne savions pas qu’elle participait à ce jeu. Nous savions qu’elle allait sur TikTok pour des danses, pour regarder des vidéos. Comment pourrais-je imaginer cette atrocité », a-t-il ajouté. Toujours selon leur déclaration, c’est leur autre fille qui leur a informé que sa sœur décédée avait joué au « blackout challenge ».

De leur côté, les experts de la santé ont averti le public que ce genre de défi sur les réseaux sociaux était extrêmement dangereux. Malgré les avertissements, certains continuent à y jouer. Cela a notamment été le cas d’une influenceuse sicilienne de 48 ans qui a posté une vidéo de ce genre une semaine après le décès de la petite fille. L’influenceuse – qui a réussi à attirer l’attention de 731 000 followers grâce à cette vidéo – a été accusée « d’incitation au suicide » par la police italienne, a rapporté le Daily Mail. Depuis, la vidéo a été supprimée de TikTok et une perquisition a été autorisée par un procureur pour tous les comptes informatiques et sur tous les réseaux sociaux de l’influenceuse.   

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de