— Monkey Business Images / Shutterstock.com

En 2020, le ministre de l’Éducation italien veut placer les questions environnementales au centre du programme scolaire. C’est la première fois qu’un pays prend cette initiative.

L’Italie va devenir le premier pays au monde à instaurer l’étude du réchauffement climatique et du développement durable à l’école. Cette idée vient du ministre de l’Education italien, Lorenzo Fioramonti :
« L’ensemble du ministère est en train d’être modifié pour faire de la durabilité et du climat le centre du modèle éducatif », a-t-il déclaré le 5 novembre dernier à Reuters. « Je veux faire du système éducatif italien le premier système éducatif qui place l’environnement et la société au cœur de tout ce que nous apprenons à l’école. »

Ainsi, dès la rentrée prochaine, en septembre 2020, les écoles publiques consacreront une heure par semaine aux questions liées au changement climatique, soit un total de 33 heures par an. Plusieurs matières comme la géographie, les mathématiques ou la physique seront étudiées sous l’angle du développement durable.

Lorenzo Fioramonti est un fervent défenseur de la cause verte au sein du gouvernement. Il a, par exemple, instauré une taxe sur le plastique dans le but de recueillir des fonds pour l’éducation. En septembre dernier, il avait été critiqué pour avoir incité les étudiants à sécher les cours pour aller manifester pour le climat.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de