― Easyasfly / Shutterstock.com

L’Islande est l’un des trois derniers pays autorisant encore la chasse commerciale à la baleine avec le Japon et la Norvège. La ministre de la Pêche, Svandis Svavarsdottir, a annoncé que le pays projette de mettre un terme à cette pratique en 2024. Une décision prise plus pour des raisons économiques que pour le bien-être et la protection des animaux.

Une décision saluée par les organisations de protection de l’environnement

Bonne nouvelle ! L’Islande va interdire la chasse à la baleine à partir de 2024. Le gouvernement indique que les quotas actuels, qui expireront en 2024, ne seront plus renouvelés. « Sauf indication contraire, il y a peu de raisons d’autoriser la chasse à la baleine à partir de 2024. Il y a peu de preuves qu’il y ait un avantage économique à pratiquer cette activité », a déclaré la ministre de la Pêche. Ainsi, cette décision n’a pas été prise pour des raisons environnementales, mais pour des raisons économiques.

Elle a néanmoins été saluée par les défenseurs des animaux et de l’environnement. « C’est une excellente nouvelle pour l’Islande, les baleines qui vivent dans ses eaux et son industrie d’observation des baleines de renommée mondiale », a déclaré Sharon Livermore, la directrice de la Conservation marine au Fonds international pour la protection des animaux.

— Sergey Uryadnikov / Shutterstock.com

Une concurrence difficile

La chasse à la baleine est pratiquée par les Islandais depuis le douzième siècle. En 1986, la chasse commerciale a été interdite par la Commission baleinière internationale, mais l’Islande s’est opposée à cette décision et a repris la chasse en 2003. Aujourd’hui, elle fait partie des trois derniers pays à autoriser cette pratique qui est très mal vue par l’opinion mondiale.

Depuis 2019, les quotas de l’Islande autorisent la capture de 209 rorquals communs et 217 baleines de Minke par année. Cependant, la chasse de ces mammifères marins n’est plus lucrative pour le pays depuis près de quatre ans, principalement en raison de la concurrence japonaise.

Au Japon, la viande de baleine est une denrée importante, en raison de sa grande richesse en protéines. En 2019, le pays a repris la chasse commerciale. Depuis, il n’a plus besoin de s’approvisionner en Islande. La terre de glace a ainsi perdu son plus grand marché. Par conséquent, la dernière chasse conséquente dans les eaux islandaises remonte à 2018, avec la capture de 146 rorquals communs et 6 baleines de Minke.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments