Depuis des décennies, le Japon chasse la baleine en se cachant derrière des prétextes scientifiques. Si cette chasse fait polémique, le pays se prépare à officialiser cette pratique le 1er juillet prochain. Une décision qui fait écho au retrait du Japon du la Commission baleinière internationale.

À partir de juillet, le Japon pourra chasser la baleine à des fins commerciales. La pratique est connue depuis de nombreuses années dans les eaux bordant l’archipel. Cependant, elle restait très discrète car elle est techniquement interdite. Le pays utilisait une faille datant de 1958 pour continuer cette chasse prohibée dans le cadre de recherches scientifiques. Mais il a annoncé en décembre 2018 vouloir quitter la Commission baleinière internationale (CNI) pour pratiquer à nouveau la chasse commerciale.

Au total, 5 navires vont partir en mer le 1er juillet et revenir sur l’archipel à la fin du mois d’août. La chasse devrait se faire « dans des eaux voisines et exclusivement dans sa zone économique mais pas dans l’océan Antarctique afin de ne pas épuiser les ressources », explique le journal Japan Times. Juillet marquera donc l’arrivée d’un troisième pays (hors peuples autochtones) pratiquant la chasse commerciale à la baleine aux côtés de la Norvège et de l’Islande.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de