— Jan Stria / Shutterstock.com

Aussi incroyable et invraisemblable que cela puisse paraitre, l’armée iranienne avait procédé à l’arrestation de 14 écureuils en 2007. Ces derniers étaient soupçonnés d’espionnage près d’une usine d’enrichissement nucléaire du pays.  

Cette arrestation très atypique avait fait la une des journaux à l’époque. Engadget avait notamment relayé la nouvelle, rapportant que diverses sources avaient confirmé que l’Iran avait bel et bien arrêté 14 écureuils-espions qui étaient soupçonnés de porter sur leur corps divers équipements d’espionnage d’agences étrangères. Les soupçons seraient même allés beaucoup plus loin, puisqu’il a également été suggéré que les écureuils étaient équipés de GPS intégrés. Par ailleurs, il a également été rapporté que l’armée iranienne n’avait pas pu rapporter de preuves de cet acte d’espionnage par écureuil interposé, car cela relevait du secret d’État.

Il faut cependant noter que ce n’est pas la première fois que des animaux sont soupçonnés d’être utilisés à des fins d’espionnage. Selon un rapport de la BBC, des pigeons équipés d’un appareil photo ont été utilisés en 1908 pour servir d’espions aux Allemands. En 2011, l’armée saoudienne avait également capturé un vautour que l’on soupçonnait de servir d’outil d’espionnage au Mossad, l’agence de renseignement israélienne. Outre l’utilisation des animaux comme espions, ces derniers ont également été sollicités pour être utilisés comme armes de guerre. De nombreuses tentatives en la matière auraient notamment été réalisées par la CIA. D’un autre côté, les États-Unis et la Russie ont également admis avoir entraîné des dauphins et des phoques à déminer des bombes sous-marines.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments