Voici l’invention française qui va lutter contre l’invasion des moustiques tigres… en les aspirant !

Les moustiques nous envahissent chaque année avec l’arrivée du beau temps et des températures plus clémentes. Et parmi eux, le moustique tigre, redouté de tous pour le risque épidémiologique qu’il représente. En réponse à cette menace, une start-up a mis au point un “aspirateur à moustique”.

 

LA BORNE QISTA

Nous vous en parlions cette semaine, le moustique tigre commence à gagner du terrain sur le territoire français et à avancer vers le Nord. Selon Mathieu Planchenault, le chargé de mission de l’Établissement Interdépartemental pour la Démoustication du Littoral Atlantique, d’ici 2030, c’est l’ensemble du territoire français qui tombera sous le joug du moustique tigre.

Face à cela, la start-up Techno Bam a mis au point une borne capable d’attirer les moustiques pour ensuite les aspirer dans son conteneur. Il s’agit de la borne Qista, développée en 2014. Cette borne fonctionne en reproduisant le rythme respiratoire des humains. Une bonbonne émet du CO2 en quantité égale à celle émise par l’Homme et diffuse également des odeurs qui attirent les femelles moustiques (celles qui sont responsables des piqûres) avant de les aspirer et de les piéger. Cette borne est écologique et non dangereuse, car elle n’utilise pas d’insecticides et n’émet donc pas de gaz toxique.

LA FIN DES MOUSTIQUES ?

Cette borne a une aire d’efficacité de 60 mètres en zone dégagée et a déjà montré des résultats probants. Elle a été testée dans un village du département des Bouches-du-Rhône où les 16 bornes installées sont parvenues à réduire de 88 % la population de moustiques. Un résultat plutôt encourageant pour le projet bien qu’il ait été pas mal critiqué car l’on disait que les moustiques tigres étaient peu présents dans ce département.

La ville de Marseille a, quant à elle, commencé à investir dans ces bornes (dont le prix de départ est de 990 €) afin de protéger les nourrissons présents dans les crèches des moustiques tigres et des potentielles maladies qu’ils pourraient transmettre. Au mois de mai 2018, la nouvelle version de la borne Qista a d’ailleurs été installée dans deux municipalités d’Andalousie qui étaient intéressées par le projet. À noter également que cette borne ne fonctionne pas uniquement sur les moustiques tigres, il existe également des appâts à moustiques traditionnels et à moucherons. Projet à surveiller de près et qui pourrait bien être une solution pour limiter l’avancée du moustique tigre.


Les corbeaux gardent la mémoire des visages et sont capables de s’en prendre à l’Homme