Le lundi 29 juin dernier, l’Inde a pris une décision radicale : elle a annoncé l’interdiction de 59 applications chinoises, dont TikTok et WeChat. Pouvant paraître surprenante, cette décision a en réalité été prise par mesure de sécurité et en raison d’inquiétudes du gouvernement indien en matière de respect de la vie privée.

59 applications chinoises interdites

TikTok, WeChat et 57 autres applications chinoises ont été interdites le lundi 29 juin dernier par l’Inde. “Le gouvernement indien a décidé de ne plus autoriser l’usage de certaines applications.(…) Cette décision vise à assurer la sécurité et la souveraineté du cyberespace indien.” Ces applications « se livrent à des activités (…) portant préjudice à la souveraineté et à l’intégrité de l’Inde, à la défense de l’Inde, à la sécurité de l’État et à l’ordre public », a rapporté le ministère des Technologies de l’Information dans un communiqué. 

Le ministère explique de surcroît que cette décision a été prise après le signalement de diverses plaintes pour vol présumé de données personnelles ainsi que des violations des règles en ce qui concerne le respect de la vie privée. Jusqu’à présent, aucune date précise de mise en interdiction de ces applications n’a été clairement confirmée. 

— XanderSt / Shutterstock.com

De fortes tensions entre les deux pays

Il faut également savoir que cette décision intervient seulement quelques semaines après un affrontement particulièrement meurtrier à la frontière himalayenne entre l’Inde et la Chine qui a provoqué la mort de vingt soldats indiens. Les relations entre les deux pays sont donc de plus en plus tendues. De plus, leur frontière disputée avait été l’objet d’une guerre en 1962.

Le décès de ces soldats indiens a alors provoqué une vague d’indignation en Inde. Cela a également déclenché des appels à l’interdiction de nombreuses entreprises chinoises. Les smartphones chinois représentent 65 % du marché indien et les applications TikTok et Helo sont très populaires parmi les plus jeunes. 

De surcroît, 120 millions de personnes utilisent TikTok en Inde. Ce pays est donc le plus grand marché international pour l’application chinoise. Parmi les autres applications bannies par le gouvernement indien, l’on retrouve également Weibo, l’équivalent chinois de Twitter, mais également le jeu Clash of Kings.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de