Instagram fait indéniablement partie des réseaux sociaux les plus prisés par les jeunes. Ces derniers s’en servent pour communiquer entre eux, poster leurs photos et vidéos mais aussi pour suivre leurs célébrités préférées. Mais les célébrités en question recherchent auprès de leurs fans non seulement leur attention mais aussi leur argent, et les méthodes qu’elles utilisent peuvent affecter négativement les jeunes.

Protéger les jeunes des mauvais influenceurs

Instagram compte effectivement beaucoup de stars sur sa plateforme si bien que beaucoup de jeunes y sont pour voir leurs stars favorites, glaner leurs conseils pour être au top et souvent, pour essayer d’être comme elles. Néanmoins, comme le rapporte BuzzFeed News, Instagram vient récemment de mettre le holà à l’influence qu’exercent ces célébrités sur les plus vulnérables, c’est-à-dire sur les utilisateurs âgés de moins de 18 ans.

Par conséquent, la plateforme de réseautage et de partage de vidéos et de photos bloque désormais certains contenus quand l’utilisateur n’a pas l’âge requis pour les regarder. En règle générale, les contenus masqués se réfèrent à de la publicité sur la perte de poids ou encore sur la vente de produits cosmétiques. Les publicités des Kardashian allant dans ce sens sont déjà tombées dans cette nouvelle restriction.

Cette règle sera bientôt appliquée sur Facebook

Emma Collins, qui est en charge des règles publiques d’utilisation sur Instagram, déclare que l’entreprise veut faire de ce réseau social un endroit positif, à l’abri de la dérive des méthodes marketing des influenceurs présents sur la plateforme qui ne cherchent qu’à se faire de l’argent et visent pour cela les plus jeunes.

La nouvelle règle est ainsi déjà mise en place et dans les semaines à venir, rapporte Begeek, le réseau social déploiera des outils qui permettront aux utilisateurs de signaler les contenus qui arriveraient à passer entre les mailles du filet. Toujours selon Begeek, cette restriction ne se limitera pas seulement à Instagram mais sera bientôt appliquée à Facebook. Si certains influenceurs saluent cette décision, on imagine bien que cela en offense d’autres.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de