― Ascannio / Shutterstock.com

Mercredi 8 décembre dernier, le PDG d’Instagram Adam Mosseri a été auditionné par le Sénat américain concernant les effets nocifs du réseau social sur la santé mentale des jeunes. La veille de l’audience, la plateforme a annoncé de nouvelles mesures destinées à protéger les jeunes.

La fonction « Take a Break » lancée dans plusieurs pays

Instagram a annoncé de nouvelles mesures pour protéger les jeunes. Elles ont été annoncées dans un article de blog officiel. Certaines d’entre elles ne sont pas tout à fait nouvelles, mais sont des mises à jour d’anciennes mesures déjà instaurées par la plateforme. Parmi ces mises à jour, la fonction « Take a Break », dont le développement a été annoncé il y a quelques semaines, a été lancée aux États-Unis, en Irlande, au Canada, en Nouvelle-Zélande et en Australie.

Cette fonctionnalité a été saluée par de nombreuses personnes, dont Boris Radanović, de l’UK Safer Internet Centre ; Anne Collier, de The Net Safety Collaborative ; et le Dr Alfiee M. Breland-Noble, psychologue et fondatrice du projet AAKOMA, organisme à but non lucratif spécialisé dans la santé mentale.

« J’adore la fonctionnalité Faire une pause, car elle offre aux jeunes un meilleur contrôle de leur expérience sur Instagram. Parce que nous savons que l’autonomie, c’est-à-dire le pouvoir de choisir et d’agir, est cruciale au bien-être et à la santé mentale des ados », a déclaré Anne Collier, de The Net Safety Collaborative.

― Ilsur / Shutterstock.com

De nouvelles fonctionnalités

Concernant les nouveautés, le réseau social a annoncé le lancement de ses premiers outils à destination des parents et des tuteurs et tutrices l’année prochaine. Ces derniers auront notamment la possibilité de voir combien de temps passent leurs enfants sur Instagram. Et de leur côté, les adolescents pourront avertir leurs parents lorsqu’ils signalent une personne.

En outre, Instagram a également indiqué qu’il était en train de tester une nouvelle expérience permettant aux jeunes de mieux gérer leurs activités sur le réseau social. Désormais, ils auront la possibilité de supprimer en gros non seulement les contenus comme les photos et vidéos qu’ils ont publiés, mais également les commentaires et mentions J’aime qu’ils ont laissés auparavant.

Enfin, les internautes ne pourront pas identifier ou mentionner d’autres internautes qui ne les suivent pas et le réseau social s’engage à orienter les jeunes vers d’autres sujets lorsqu’ils s’attardent trop longtemps sur un seul point.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments