Votre dentifrice contient un produit qui réduit l’efficacité des antibiotiques sur vous

Le dentifrice fait partie des produits les plus consommés au monde et a sa place dans toutes les salles de bain. Des scientifiques ont découvert récemment qu’un de ces ingrédients était résistant aux antibiotiques : le triclosan. 

L’antibiorésistance, un enjeu de santé publique

C’est un antibactérien et antifongique parmi les plus utilisés dans tous les produits d’hygiène (dentifrice, savon, déodorant), le triclosan pourrait être responsable d’un sérieux problème de résistance aux antibiotiques. C’est en tout cas ce qu’affirment des chercheurs de l’Université du Queensland en Australie. Le triclosan a ainsi fait l’objet d’une étude assez poussée sur la question. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a décrit « la résistance aux antibiotiques » comme « l’une des principales menaces pour la santé publique, la sécurité alimentaire et le développement aujourd’hui ». Cette résistance se signale par le fait qu’une bactérie développe la capacité à terrasser les médicaments conçus pour la tuer.

Si les scientifiques savaient déjà qu’une mauvaise utilisation ou une surutilisation des antibiotiques pouvaient amener les bactéries à devenir résistantes, ils n’avaient pas compris jusqu’à maintenant que d’autres produits chimiques pouvaient avoir les mêmes effets. Jianhua Guo, chercheur de l’Université du Queensland au département de la Gestion de l’Eau, affirme « que les eaux usées des zones résidentielles contiennent autant voire plus de bactéries antibiorésistantes que dans les hôpitaux, là où l’on imaginerait une plus grande concentration ». Guo affirme alors s’être demandé « si des produits chimiques non antibiotiques comme le triclosan peuvent induire une résistance aux antibiotiques ».

Le triclosan est une substance résistant aux antibiotiques

Le triclosan, un agent antibiorésistant dans nos dentifrices

Pour mener à bien l’étude, les chercheurs ont exposé la bactérie E.coli (bactérie intestinale) au triclosan. Ils ont découvert que la substance altérait alors la biologie de la bactérie de manière à ce qu’elle devienne antibiorésistante. Selon Guo, « cette découverte apporte des preuves solides que le triclosan présent dans les produits d’hygiène que nous utilisons quotidiennement accélère la propagation de la résistance aux antibiotiques ». A la lumière de cette récente découverte, les chercheurs pensent que l’impact potentiel de produits chimiques tels que le triclosan doit être réévalué.

Aujourd’hui, la résistance aux antibiotiques est une menace majeure pour la santé publique, avec environ 700 000 personnes mourant chaque année à cause de « superbactéries » qui ne sont pas affectées par les traitements standards. Et le problème semble parti pour s’aggraver. Selon la revue « Résistance Antimicrobienne« , il devrait y avoir, d’ici 2050, 10 millions de morts si l’on ne trouve pas de solutions concrètes. Toujours selon cette revue, « la propagation de la résistance aux médicaments risque d’être ressenti dans le monde entier, les pays développés et les grandes nations émergentes devenant les cibles de l’essentiel du problème ». Ce qui pose finalement problème, c’est que « les opérations routinières et les infections mineures vont redevenir mortelles et le combat gagné contre les maladies infectieuses ces 50 dernières années sera compromis ».

On retrouve le triclosan dans des produits d’hygiène comme le dentifrice

Il s’avère essentiel aujourd’hui de trouver un moyen de combattre les antibiorésistants comme le triclosan, sous peine de voir la population diminuer à cause de maladies qui étaient devenues facilement soignables. Mourir à cause d’une gastro-entérite pourrait devenir une réalité…


Une méduse est composée de 98% d’eau

— @DailyGeekShow