Le tigre de Sumatra est une espèce menacée et en voie de disparition. Il fait également partie des animaux les plus touchés par le braconnage. Encore une fois, un tigre de Sumatra vient d’en être victime. En effet, un Indonésien vient d’être arrêté alors qu’il souhaitait vendre la peau d’un des animaux de cette espèce.

ARRÊTÉ ALORS QU’IL TENTAIT DE VENDRE LA PEAU DU TIGRE

Il y a seulement quelques jours, dans la province d’Aceh, située à l’extrême-nord de l’île de Sumatra, un Indonésien a été arrêté alors qu’il tentait de vendre la peau d’un tigre de Sumatra à un client pour la somme de 5 700 euros. Néanmoins, ce dernier était en réalité un policier en civil. Désormais, la police en charge de l’affaire mène une enquête sur l’homme qui a fourni la peau du tigre au vendeur. Par ailleurs, la police a également retrouvé le crâne, des os et des dents du tigre.

« Nous estimons que le tigre était mort depuis environ trois mois. La bête avait probablement huit ans. Nous pensons que le tigre a été tué au couteau. Ses os du cou étaient en outre fracturés », a expliqué Taing Lubis, vétérinaire à l’Agence de protection de la nature d’Aceh.

— Thorsten Spoerlein / Shutterstock.com

UNE ESPÈCE EN VOIE D’EXTINCTION

La police insiste sur le fait que cette espèce est en voie critique d’extinction. Elle est également victime du braconnage, véritable fléau pour les tigres de Sumatra. En décembre 2019, plusieurs arrestations de contrebandiers tentant de vendre la peau d’un tigre et quatre foetus avaient déjà été effectuées.

Selon TRAFFIC, une ONG qui contrôle le commerce de la faune et de la flore sauvages, le braconnage est responsable de près de 80 % des morts des spécimens de cette espèce. La situation est d’autant plus critique que seulement moins de 400 individus de cette espèce sont encore en vie, comme le rapporte l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

— Lauren Bilboe / Shutterstock.com

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de