Un incendie dévastateur ravage la Suède… Et ce ne sont que les prémices du réchauffement climatique

Le réchauffement climatique cesse d’être une entité floue dont on entend parler mais dont on ne voit pas les effets. Les températures commencent à drastiquement augmenter et cela est d’autant plus visible dans les pays nordiques. La Suède est actuellement en proie à des températures toujours plus en hausse et cela commence à avoir de graves conséquences sur l’environnement.

LA SUÈDE SOUS LES FLAMMES

Aujourd’hui, on recense pas moins de 20 000 hectares de forêts détruits des suites des incendies qui ont frappé le pays au cours des derniers jours. Des incendies dus aux importantes températures qui ont touché le nord de notre planète jusqu’au cercle polaire. À titre d’exemple, le 17 juillet, les stations météorologiques y ont mesuré une température de 32 °C. Un événement rare qui n’était pas intervenu depuis au moins 10 ans.

Les chiffres concernant ces incendies sont également inquiétants. En effet, les données relevées par Copernicus (un système européen de surveillance) ont montré que les feux sont 10 fois plus nombreux que ceux recensés depuis 10 ans, mais ils ont également brûlé une surface beaucoup plus grande que d’habitude. Un constat alarmant qui pourrait bien s’étendre à toute l’Europe si l’on ne fait rien pour contrer le changement climatique.

INTERVENTION EUROPÉENNE

De par leur climat moyen relativement froid, les pays scandinaves ne sont pas habitués ni à de telles températures, ni à un nombre aussi important d’incendies déclarés, les autorités ne parviennent donc pas à maîtriser ces feux de forêts par manque d’habitude. Ils ont ainsi fait appel au Mécanisme européen de protection civile et ont demandé l’aide à d’autres pays européens pour les aider à régler cette situation.

Ainsi, 30 sapeurs-sauveteurs des Unités d’instruction et d’intervention de la sécurité civile se sont rendus dans la capitale suédoise et ils ont été rejoints le 23 juillet par des pompiers du Sud de la France qui sont, eux, habitués à ce genre de situation. Le but de leur intervention est d’empêcher que la situation ne s’aggrave et aussi de stopper efficacement les incendies de façon à éviter que les flammes ne se ravivent. Un avantage géographique qui aide les interventions, la présence de nombreux cours d’eau qui facilitent le réapprovisionnement des avions bombardiers d’eau.

Jean Jouzel, un climatologue, rappelle la nécessité de prendre des mesures face à l’intensification du réchauffement climatique qui sévit d’année en année et qui pourrait avoir des conséquences catastrophiques prochainement : « En cas de réchauffement climatique non maîtrisé, on pourrait voir dans la deuxième partie du 21e siècle des températures de 55 °C en France, et des feux de forêts dans l’est du pays. »


La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses.

— Platon