Cet implant cérébral prodigieux offre la clé d’un tout nouveau monde aux personnes tétraplégiques

C’est une avancée importante dans le domaine des neurosciences et de la neuroingénierie. Trois patients tétraplégiques ont pu surfer sur le net en déplaçant un curseur par la pensée suite à la pose d’un implant cérébral. Lumière sur cette interface cerveau-ordinateur révolutionnaire.

 

Une interface cerveau-ordinateur révolutionnaire

Deux des patients souffraient de sclérose latérale amyotrophique (SLA), tandis que le dernier était devenu tétraplégique à la suite d’un accident ayant gravement endommagé sa moelle épinière. Mais grâce à cette interface cerveau-ordinateur révolutionnaire, ils ont pu utiliser des applications de courriel, de chat et de streaming. Mieux encore, ils étaient capables de naviguer de façon autonome sur le web, d’effectuer avec facilité des achats en ligne, et même d’utiliser un piano virtuel. Les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue PLOS ONE.

Comme l’a expliqué le Dr Paul Nuyujukian, chercheur à l’Université de Stanford et co-auteur de l’étude : « Voir ces patients accomplir les tâches que nous leur demandions était formidable. Mais la partie la plus gratifiante restait de les voir utiliser les applications de leur choix pour discuter avec des amis, regarder des vidéos ou faire des achats en ligne. Une des patientes nous avait expliqué au début de l’expérience qu’elle souhaitait pouvoir rejouer de la musique, et la voir jouer sur un clavier virtuel était très émouvant ».

© Youtube

 

L’implant cérébral qui va améliorer le quotidien et la qualité de vie des patients paralysés

Cette expérience a été réalisée en collaboration avec la société BrainGate, qui travaille depuis de nombreuses années sur des concepts d’interface cerveau-ordinateur. De la taille d’une petite pilule, cet implant cérébral doté d’un capteur enregistrant en temps réel l’activité nerveuse est placé dans le cortex moteur des patients. Les informations qu’il recueille sont ensuite décodées et transmises aux appareils (tablette, ordinateur…), ce qui permet aux personnes paralysés de surfer sur le web en déplaçant un curseur par la simple force de la pensée.

Selon Jaimie Henderson, neurochirurgien à l’Université de Stanford : « Cette expérience a permis aux patients d’avoir de nouveau accès aux technologies qu’ils utilisaient quotidiennement avant leur accident ou l’apparition de leur maladie. C’était fabuleux de les voir lancer la musique de leur choix ou discuter en ligne avec leurs proches ». En permettant également aux personnes tétraplégiques de communiquer plus facilement avec leurs soignants et leur entourage, cette technologie révolutionnaire devrait grandement améliorer leur quotidien et leur qualité de vie.


Il existe plus de 915 millions de manière d’emboîter 6 briques de LEGO de 2×4

— @DailyGeekShow