Votre perception de cette célèbre illusion d’optique évolue avec l’âge… Que voyez-vous ?

Les illusions d’optiques nous fascinent. Elles nous rappellent à quel point notre perception de la réalité est conditionnée par nos sens. Car le système visuel ne fonctionne pas comme un instrument de mesure, mais comme un moyen d’interagir efficacement avec l’environnement. Ainsi, il arrive que la même image soit interprétée différemment selon les individus, qui ne « voient » donc pas la même chose !

« Ma femme et ma belle-mère » est une image ambiguë célèbre, qui peut être perçue comme une jeune fille ou une vieille femme (la « femme » et la « belle-mère », respectivement). Sa première apparition recensée est une carte postale allemande de la fin du XIXe siècle. Mais c’est surtout suite à sa parution dans un journal britannique à grand tirage en 1915 que cette illusion devient célèbre.

Une question restait en suspens : pourquoi certains voient une jeune femme et d’autres une vieille femme ? Une équipe scientifique australienne menée par deux psychologues a tenté d’y répondre. Ils ont donc sélectionné 393 participants (242 hommes et 141 femmes) âgés de 18 à 68 ans. L’image ne leur était présentée que l’espace d’une demi-seconde et ils devaient par la suite spécifier le sexe et l’âge de la personne qu’ils avaient vue. Constant que la plupart d’entre eux voyaient la « femme » et non la « belle-mère », les chercheurs se sont demandés si leur âge jouait un rôle.

Après avoir isolé le décile le plus jeune et le décile le plus âgé, ils ont pu vérifier que les gens les plus vieux voyaient la femme la plus âgée, le groupe le plus juvénile plébiscitant lui la figure de jeune fille. Conclusion de l’étude : « les biais propres à l’âge affectent l’interprétation initiale d’une image à un niveau subconscient ». Et vous, qui voyez vous ?

 


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux