― KasperFiil / Shutterstock.com

Dimanche 12 septembre dernier, des chasseurs des îles Féroé ont abattu plus de 1 400 dauphins. Suite à ce massacre, le gouvernement a décidé de lancer une évaluation de la réglementation relative à la capture des dauphins à flancs blancs de l’Atlantique.

Une pratique triste et barbare 

Les chasseurs des îles Féroé pratiquent le « grindadráp » ou « grind » chaque année. Il s’agit d’une tradition culturelle de chasse aux cétacés en vigueur dans le pays constitutif du royaume du Danemark. Cette pratique triste et barbare consiste à encercler les cétacés dans la baie avec des bateaux de pêche. Une fois pris au piège, les dauphins sont ensuite tués au couteau par des pêcheurs restés à terre.

Une fois les animaux tués, leurs cadavres sont alignés sur la plage. Ils ne sont pas commercialisés. Leur viande est destinée à la consommation. Habituellement, ce sont les dauphins-pilotes – également appelés globicéphales noirs – qui sont chassés. En revanche, cette fois-ci, les pêcheurs ont également ciblé des dauphins à flancs blancs, dont la chasse est également autorisée.

D’après l’ONG Sea Shepherd, il s’agirait de la plus grande chasse aux cétacés jamais enregistrée dans le monde. Le précédent record a été établi en 1940, avec la chasse de 1 200 globicéphales. L’ONG indique également que de nombreux participants à la chasse n’avaient pas le permis nécessaire, mis en place par les autorités pour encadrer la pratique.

— KasperFiil / Shutterstock.com

Une tradition protégée par les autorités locales…

Ce massacre a indigné les associations de défense des animaux et de nombreuses personnes. Le gouvernement continue de son côté à défendre cette pratique barbare. « Il ne fait aucun doute que la chasse aux cétacés dans les îles Féroé est un spectacle dramatique pour les personnes peu habituées à la chasse et au massacre de mammifères. Ces chasses sont néanmoins bien organisées et entièrement réglementées », a indiqué un porte-parole du gouvernement féringien, mardi 14 septembre.

Ce n’est que plus tard que le Premier ministre Bárdur á Steig Nielsen a annoncé dans un communiqué que le gouvernement avait décidé de lancer une évaluation de la réglementation relative à la capture des dauphins à flancs blancs de l’Atlantique. « Bien que ces chasses soient considérées comme durables, nous allons examiner de près les chasses aux dauphins et le rôle qu’elles doivent jouer dans la société féringienne », a-t-il déclaré.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de