Iceberg
Image d’illustration — Maximillian cabinet / Shutterstock.com

Jusqu’à présent, les spécialistes considéraient une île de l’Arctique comme fantôme. Et, ils pensaient qu’elle était la partie la plus septentrionale du monde. Toutefois, on apprend qu’il s’agit en réalité d’un iceberg. Explications.

L’île en question a été découverte en 2021, au large de la côte nord du Groenland à l’occasion d’une expédition réalisée par des chercheurs suisses, groenlandais et danois. À l’époque, ils l’appelaient « Qeqertaq Avannarleq« , autrement dit « l’île la plus septentrionale » en groenlandais. « L’île était petite et graveleuse, et elle a été déclarée candidate au titre de masse terrestre connue la plus septentrionale du monde », a expliqué Kevin Hamilton, professeur de sciences atmosphériques à l’université d’Hawaï.

« Mais il y avait un mystère dans la région. Juste au nord du cap Morris Jesup, plusieurs autres petites îles avaient été découvertes au fil des décennies, puis avaient disparu », a ajouté le spécialiste. La première d’entre elles a été découverte dans la calotte glaciaire polaire. Depuis, différentes expéditions ont permis de repérer plusieurs îles fantômes faites de cailloux, de boue et d’une fine couche de sol, comme l’a détaillé Rene Forsberg, chercheur à l’université technique du Danemark, faisant partie d’une expédition datant de 2022.

Après avoir analysé la profondeur de la mer et l’épaisseur de la glace de cette région, les experts ont donc réalisé que ces îles n’étaient pas des îles, mais plutôt de grands icebergs coincés au fond de la mer. « Les résultats de ces mesures ont confirmé sans équivoque que les petites îles signalées sont des icebergs à sommet plat avec une couverture inhabituelle de sol et de cailloux, qui se sont échoués dans la région », a déclaré Rene Forsberg. « Ils peuvent être classés dans la catégorie des îles de glace semi-stationnaires, qui pourraient bien avoir une durée de vie pouvant aller jusqu’à plusieurs années. » Les chercheurs de l’expédition ont finalement expliqué que les îles fantômes pourraient provenir d’un glacier voisin situé à l’ouest du cap Morris Jesup.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments