L’intelligence artificielle peut désormais détecter des personnes à travers des murs…

Voir à travers les murs a longtemps été considéré comme quelque chose d’impossible, mais une IA pourrait bien changer ce fantasme en réalité ! Des chercheurs du MIT apprennent à une IA à réaliser ce tour de force avec l’aide des ondes radio que nous générons en nous déplaçant.

COMMENT L’IA FAIT-ELLE POUR VOIR AVEC LES ONDES ?

Pour que l’IA puisse voir les gens sans qu’ils ne soient physiquement devant elle, elle fait appel à la déformation des ondes radio générées par le Wi-fi ou nos smartphones. Quand un corps humain se déplace, il déforme les ondes radio. Afin d’apprendre à les reconnaître, les chercheurs ont enregistré des séquences où des personnes passent devant et derrière des obstacles afin que l’IA puisse observer comment les ondes radio sont déformées.

Ces mêmes séquences ont été filmées et photographiées pour que l’algorithme de l’IA parvienne à associer correctement un signal radio au passage d’une personne. Enfin, ce même algorithme d’apprentissage a appris à l’IA à identifier des personnes cachées derrière un obstacle sans les voir.

VOIR UN HOMME SANS LE VOIR, UN EXERCICE COMPLEXE

Une fois l’entraînement à la reconnaissance de personnes dans un environnement radio terminé, l’algorithme est passé à un nouvel exercice : deviner la posture d’une personne à partir de la réflexion des ondes radio.

Mener à bien cet apprentissage est cependant très compliqué. L’algorithme doit d’abord étiqueter des signaux radio et, à partir des photographies et vidéos tournées, extraire des silhouettes pour les assimiler. Il peut alors associer une posture à un signal.

UNE CAPACITÉ QUE L’HOMME NE LUI A PAS APPRIS À FAIRE

Au-delà de cette capacité, l’IA a développé l’étonnante capacité de « voir » à travers les murs. Cependant, les chercheurs n’ont pas programmé l’IA pour qu’elle apprenne à le faire : elle l’a découvert d’elle-même ! En se fiant à des exemples fournis au cours de son apprentissage, elle a appris à repérer les mouvements même à travers les murs. Toutefois, cette technologie ne fonctionne actuellement qu’en 2D mais les représentations en 3D sont la prochaine étape des recherches.

Les progrès de cette IA sont tels que les chercheurs imaginent déjà les secteurs dans lesquels elle pourrait être utilisée. Sa captation couplée à son système de reconnaissance pourrait servir dans le domaine médical pour aider des patients atteints de la maladie de Parkinson ou de sclérose en plaques. L’industrie du divertissement n’est pas en reste et cette technologie pourrait se retrouver également dans les jeux vidéo de demain.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux