ville crimes ia
— Suwin / Shutterstock.com

Un nouvel algorithme s’appuyant sur des données accessibles publiquement peut prédire la criminalité dans une ville donnée avec une précision impressionnante, et jusqu’à une semaine à l’avance.

Prédire l’emplacement des crimes avant qu’ils ne se produisent

Décrit dans la revue Nature Human Behaviour, le nouveau modèle d’intelligence artificielle a analysé les données historiques sur la criminalité à Chicago, dans l’Illinois, entre 2014 et 2016. À l’issue de cette phase d’entraînement, il a pu prédire avec une précision atteignant 90 % et jusqu’à sept jours à l’avance l’emplacement de différents types de crimes dans la cité américaine, divisée en circonscriptions d’environ 300 mètres de diamètre. L’approche a été étendue à sept autres grandes villes du pays, avec des résultats similaires.

Jusqu’à présent, les tentatives d’utilisation de l’IA pour prédire la criminalité ont été largement controversées, en raison de biais systémiques dans l’application de la loi et de sa relation complexe avec le crime et la société. Selon les concepteurs du nouvel algorithme, des efforts ont été spécifiquement déployés afin de les minimiser.

Alors que les modèles précédents reposaient majoritairement sur une approche « sismique », avec des points chauds de criminalité se propageant aux zones environnantes, les scientifiques ont notamment expliqué avoir tenu compte de l’environnement social complexe des villes.

intelligence artificielle
— Peshkova / Shutterstock.com

« Les modèles spatiaux ignorent la topologie naturelle de la ville. Les réseaux de transport tiennent compte des rues, des trottoirs, des lignes de train et d’autobus, et les réseaux de communication des zones d’origine socio-économique similaire. Notre modèle permet de découvrir ces connexions. »

« Ce n’est pas Minority Report »

D’après Ishanu Chattopadhyay, auteur principal de l’étude, les prédictions de l’intelligence artificielle pourraient être exploitées afin de définir des stratégies à un niveau plus élevé, plutôt que d’être simplement utilisées pour l’affectation des forces de police.

« Notre intelligence n’identifie pas de suspects mais uniquement des lieux potentiels de crime, ce n’est pas Minority Report », souligne-t-il. « Les ressources des forces de l’ordre n’étant pas infinies, il est important de les utiliser de manière optimale. »

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments