Désormais, les intelligences artificielles lisent et comprennent mieux les textes que les humains

Une nouvelle étape a été franchie dans le domaine de l’intelligence artificielle. Capables de battre les humains dans certains domaines, une nouvelle IA chinoise a réussi à obtenir une meilleure moyenne que des lecteurs confirmés à un prestigieux test de lecture. Des résultats encourageants qui ouvrent la voie à de nouvelles utilisations de l’intelligence artificielle. 

 

QUE SAIT-ON DE CETTE NOUVELLE INTELLIGENCE ARTIFICIELLE ?

L’IA en question a été développée par Alibaba, géant chinois du e-commerce. L’entreprise travaille en collaboration avec Tencent Holdings Ltd. et Baidu Inc. au développement d’une intelligence capable d’enrichir les flux de médias sociaux, cibler des publicités et des services ou même faciliter la conduite autonome.

Domaine en expansion où les chercheurs se livrent une véritable bataille, l’IA d‘Alibaba est donc la première à réussir un tour de force technique : battre les humains au cours d’un des tests les plus exigeants au monde.

 

QUEL TEST A-T-ELLE PASSÉ ?

C’est au redoutable SquAD (Stanford Question Answering Dataset) que l’IA d’Alibaba a été confrontée. Ce test imaginé par l’université de Stanford est utilisé dans le monde entier et met à l’épreuve les lecteurs les plus aguerris. Il comporte plus de 100 000 questions et a pour base 500 articles tirés de Wikipedia. L’intelligence artificielle a été mise au défi pour que les chercheurs déterminent si l’IA, qui dispose d’un système d’apprentissage automatique, peut traiter à la fois beaucoup d’informations mais aussi fournir des réponses précises en rapport avec ces dites informations.

Testée en même temps que les humains, l’intelligence artificielle a montré qu’elle était capable de battre même les meilleurs lecteurs. Tandis que ses rivaux humains ont obtenu un score de 82,304, l’intelligence artificielle a, elle, fait un score de 82,44. Une légère avance qui fait de cette IA la première à battre un humain dans un tel concours juste derrière celle de Microsoft. La firme de Bill Gates a également testé son IA deux jours après la firme chinoise, obtenant un score de 82,65 finalisé après celle d’Alibaba.

Des questions du Stanford Question Answering Dataset

 

DES RÉSULTATS QUI OUVRENT LA VOIE 

Suite à ces résultats, Alibaba sait désormais que son IA est capable d’assimiler, de traiter et de répondre à des questions objectives. Luo Si, directeur scientifique pour le traitement du langage naturel à l’institut Alibaba, explique que « des questions objectives telles que « Qu’est ce qui cause la pluie ? » peuvent maintenant être résolues avec une grande précision par les machines. »

« La technologie ci-dessous peut être appliquée progressivement à de nombreuses applications telles que le service à la clientèle, les didacticiels muséaux et les réponses en ligne aux demandes de renseignements des patients, réduisant ainsi le besoin d’intervention humaine sans précédent. »


Il faut aimer la vie, même dans ses formes les moins attirantes

— Cousteau