ia femme decedee
— Ground Picture / Shutterstock.com

Perdre un être cher est toujours terrible pour tout le monde. On doit faire face à un moment irréversible et une absence radicale. Mais l’intelligence artificielle pourrait briser la barrière entre la vie et la mort en faisant parler les morts. Comme c’est le cas de Marina Smith, une dame âgée de 87 ans décédée en juin.

Décidément, le marché funéraire est actuellement bousculé par l’IA. En effet, une société dénommée StoryFile a mis au point une « expérience vidéo conversationnelle holographique » dans laquelle on pouvait voir une version post-mortem de Marina Smith s’adresser à sa famille et ses amis venus assister à ses funérailles.

Pour information, StoryFile est une société fondée par Stephen Smith qui a pour objectif de préserver les souvenirs des survivants de l’Holocauste. Mais comment l’intelligence artificielle de StoryFile peut-elle faire parler une défunte ? En enregistrant des vidéos d’elle répondant à 250 questions de son vivant. Ces vidéos sont ensuite introduites et récréées en virtuel après sa mort.

Cette technologie commence à faire fureur car elle permet d’entendre la voix d’une personne qu’on aime même après sa mort. Et les proches peuvent demander une version plus réelle de leur bien-aimé décédé. Cependant, même si l’intelligence artificielle permet de consoler les vivants, cette technologie pourrait ne pas faire l’unanimité car si elle peut consoler certains proches du défunt, elle pourrait être considérée comme une profanation de sa mémoire pour d’autres. Et vous, qu’en pensez-vous ?

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Etienne
Etienne
1 mois

Un truc d’américains !