Deux chercheurs de l’université de Louisiane ont mis au point une intelligence artificielle qui prédit avec précision les crises d’épilepsie jusqu’à une heure avant qu’elles ne surviennent. Zoom sur cette technologie prometteuse.

Prévoir les crises d’épilepsie en fonction de l’activité cérébrale

L’Organisation mondiale de la santé estime qu’entre 4 et 10 personnes sur 1000 souffrent de crises d’épilepsie. Selon plusieurs études, 70 % des personnes atteintes présentent des symptômes pouvant être atténués par la prise de médicaments. Problème de taille : il reste extrêmement compliqué de prédire lorsque celles-ci vont se manifester. Mais c’était compter sans les travaux de Magdy Bayoumi et Hisham Daoud, présentés dans la revue IEEE Xplore. Les deux chercheurs sont en effet parvenus à mettre au point une IA ultra-fiable, capable de prévoir à l’avance ce type de crises avec une précision de 99,6 %, et un taux de fausses alertes proche de zéro.

Prévoir une crise n’est pas une mince affaire, surtout pour l’IA. La fiabilité des systèmes utilisant le deep learning dépend des données avec lesquelles ils sont alimentés : plus celles-ci sont nombreuses, meilleurs seront les résultats. Toutefois, la fréquence, la durée et l’intensité d’une crise d’épilepsie peuvent varier énormément d’un sujet à l’autre, ce qui a obligé les chercheurs à alimenter la base de données de leur système avec de nombreux scanners EEG afin que ce dernier établisse une cartographie vaste et détaillée de l’activité cérébrale avant, pendant et après la survenue d’une crise d’épilepsie.

― peterschreiber.media / Shutterstock.com

Des mécanismes complexes

Comme l’ont expliqué les scientifiques : « En raison de crises imprévues, l’épilepsie a un fort effet psychologique et social, en plus d’être considérée comme une maladie potentiellement mortelle. Par conséquent, la prédiction des crises contribuerait grandement à améliorer la qualité de vie des patients épileptiques à bien des égards. Le patient pourrait être alerté en amont d’une crise et disposer de suffisamment de temps pour prendre les mesures qui s’imposent, et cela permettrait également d’élaborer de nouvelles méthodes thérapeutiques et d’établir de nouvelles stratégies pour mieux comprendre la nature de cette maladie. »

Les chercheurs se concentrent désormais sur le développement des composants électroniques nécessaires et l’amélioration de leur logiciel de détection afin de pouvoir proposer une solution viable pour prévoir les crises chez les personnes épileptiques. Bien que le développement et les essais nécessaires prendront probablement du temps, ils espèrent pouvoir proposer un appareil doté de capacités semblables à celles de l’Apple Watch, capable de détecter une activité cardiaque anormale.

Selon les chiffres de l’Inserm, l’épilepsie touche 600 000 personnes en France, dont la moitié sont des enfants. Actuellement, un tiers des crises épileptiques ne répondent pas aux traitements disponibles, en raison de la multiplicité des manifestations de la maladie (avec une cinquantaine de syndromes épileptiques recensés).

© YouTube

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de