La dernière version en date de Photoshop, incontournable logiciel de retouche d’image édité par Adobe, intègre désormais une intelligence artificielle capable de repérer les images truquées, ainsi que les différentes modifications effectuées sur ces dernières de façon quasi infaillible.

Cet algorithme quasi infaillible détecte les modifications apportées à un visage

Avec la démocratisation des deepfakes, trucages audio ou vidéo particulièrement crédibles réalisés grâce à l’apport de l’intelligence artificielle, il devient de plus en plus compliqué de déceler le vrai du faux. Photoshop est depuis longtemps réputé pour la qualité de ses différents algorithmes, rendant les retouches réalisées quasi indétectables, ce qui a poussé Adobe, son éditeur, à monter une équipe intégrant des scientifiques de l’Université de Berkeley, chargée de développer un module utilisant le deep learning pour détecter les modifications apportées à une image.

Après avoir fait appel à l’IA pour détecter certaines modifications réalisées sous Photoshop (raccord d’images, parties clonées…), Adobe s’attaque cette fois aux « modifications des traits du visage ». Ce nouvel algorithme s’appuyant sur un réseau neuronal convolutif (CNN) est capable de détecter les signes spécifiques, comme des artéfacts, témoignant d’une modification logicielle de l’image. Sa base de données inclut des milliers de paires d’images récupérées sur Internet (dont l’une a été éditée automatiquement sur Photoshop), ainsi que d’autres, modifiées par un artiste, afin d’améliorer ses capacités de détection.

Cette IA se base sur l’outil de Photoshop permettant de détecter automatiquement différents traits du visage (forme du nez, espacement ou taille des yeux…) et proposant des modifications automatisées.

Un taux de réussite de 99 % pour l’IA d’Adobe

Résultat : lorsque les scientifiques ont soumis des volontaires humains entraînés à un test de détection des images photoshopées, leur taux de réussite était de seulement 53 %, contre 99 % pour l’intelligence artificielle. Mieux encore, grâce aux informations sur l’outil utilisé et l’importante base de données dont elle dispose, l’IA est non seulement capable de détecter des modifications, mais également d’estimer l’apparence de l’image de départ, et de la recréer avec une précision étonnante. Une fonction « annuler » est utilisable sur n’importe quel fichier modifié avec l’outil « Modification du visage » du logiciel d’Adobe.

Bien que les résultats obtenus par les chercheurs soient particulièrement prometteurs, Richard Zang, l’un des principaux développeurs derrière Photoshop, estime que l’arrivée d’une fonction « annuler » magique et universelle permettant de supprimer toutes les modifications apportées à une image donnée, est encore loin d’être réalité. Mais à une époque où il devient de plus en plus compliqué de discerner les images réelles des images truquées, nul doute que des programmes de recherche similaires vont être menés afin de proposer des outils de vérification toujours plus performants.

Cette IA a été développée dans le cadre d’un projet global d’Adobe visant à identifier plus efficacement les modifications apportées à des fichiers image, audio ou vidéo.

L’image originale (à gauche) et les images modifiées automatiquement par le logiciel (à droite) © Youtube


COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de