— fizkes / Shutterstock.com

Une équipe de chercheurs irlandais a récemment démontré que l’abaissement de la pression artérielle via la prise d’antihypertenseurs réduisait de façon significative le risque de souffrir de démence ou de développer des troubles cognitifs.

Une réduction de 7 % du risque de démence et de troubles cognitifs

Dans le cadre de ces recherches récemment présentées dans le Journal of the American Medical Association, des scientifiques de l’université nationale d’Irlande à Galway ont analysé les données provenant de quatorze essais randomisés, impliquant un total de 96 158 sujets, et constaté que l’abaissement de la pression artérielle via la prise de médicaments antihypertenseurs réduisait de 7 % le risque de développer une démence ou des troubles cognitifs, tandis que le déclin était également réduit de 7 % sur une période de quatre ans.

« Considérant la fréquence de la démence au sein de la population mondiale, avec 50 millions de personnes touchées, un traitement et un contrôle efficaces de l’hypertension auraient un impact significatif sur sa prévention. Nos conclusions soulignent la nécessité d’un dépistage, d’une surveillance et d’un traitement plus efficaces de l’hypertension, loin d’être optimaux en Irlande », explique Conor Judge, co-auteur de l’étude.

« Grâce à l’étude longitudinale sur le vieillissement, nous savons que deux tiers des Irlandais âgés de plus de 50 ans souffrent d’hypertension, que la moitié d’entre eux l’ignore et qu’un tiers ne suit pas de traitement. Ce qui constitue une défaillance majeure en matière de prise en charge et de soins », ajoute le chercheur.

— Alexander Raths / Shutterstock.com

« Prévenir la démence est une priorité sanitaire majeure »

La méta-analyse réalisée visait à rassembler l’ensemble des données récoltées lors de précédents essais de médicaments antihypertenseurs et à estimer dans quelle mesure le risque de démence pouvait être réduit via la prise de ce type de composés chez les personnes souffrant d’une pression artérielle anormalement élevée.

S’il avait été précédemment démontré que le traitement de l’hypertension réduisait le risque d’accident vasculaire cérébral et de maladie cardiaque, la diminution du risque de démence peut désormais s’ajouter à la liste de ses effets bénéfiques. Sachant qu’il n’existe à l’heure actuelle pas de thérapie permettant de prévenir directement la démence, ces nouveaux travaux mettent une nouvelle fois en évidence l’importance du dépistage de l’hypertension.

« Prévenir la démence est une priorité sanitaire majeure. Grâce à de précédentes recherches, nous savons aujourd’hui que son développement constitue l’une des principales préoccupations des personnes âgées », souligne Michelle Canavan, auteure principale de l’étude.

« Le message est simple : Faites contrôler votre tension artérielle. Si elle est élevée, elle peut être facilement traitée via la prise de médicaments ou une meilleure hygiène de vie. Nous espérons que notre étude sensibilisera à l’importance du traitement de l’hypertension pour le maintien des fonctions cognitives, associée à un mode de vie sain », conclut la chercheuse.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de