hydrogene
— chayanuphol / Shutterstock.com

Profondément enfouie sous terre, une ressource vaste et inattendue pourrait bien détenir la clé d’un avenir plus propre. Des estimations récentes suggèrent que la croûte terrestre contient des milliards de tonnes d’hydrogène, suffisamment pour répondre à la demande énergétique mondiale pendant des siècles. Cette découverte a déclenché une ruée vers ce gaz qui vaudra alors de l’or.

Une immense quantité d’hydrogène qui n’attend qu’à être exploitée

L’Institut d’études géologiques des États-Unis a récemment dévoilé les grandes lignes d’un rapport sur les quantités d’hydrogène naturel présentes sous terre. D’après un article du Financial Times qui fait état des résultats très intéressants de cette étude, il y aurait suffisamment d’hydrogène dans différentes régions du monde pour approvisionner tous les projets de verdissement énergétique imaginés au cours des dix dernières années. Tout cet hydrogène proviendrait de la réaction de matériaux riches en fer avec l’eau.

Plus précisément, les scientifiques estiment qu’il y a actuellement 5 500 milliards de tonnes d’hydrogène dans les réservoirs souterrains du monde. Même si seulement 2 % de ce gaz était extractible, avec une demande de 500 millions de tonnes par an, cela équivaudrait à deux cents ans d’approvisionnement en hydrogène disponible. Si le gaz extrait est produit à un coût raisonnable, cela pourrait radicalement changer l’industrie émergente utilisant de l’hydrogène comme source d’énergie.

gisement-hydrogene
— Scharfsinn / Shutterstock.com

Une « ruée vers l’or » pour cette source d’énergie verte

D’après les experts, cette nouvelle source d’hydrogène – désigné comme étant de « l’hydrogène doré » – a le potentiel de surpasser l’hydrogène bleu et l’hydrogène vert. Notons que l’hydrogène bleu et l’hydrogène vert désignent respectivement le dihydrogène produit par vaporeformage du méthane et le dihydrogène produit par électrolyse de l’eau à partir d’électricité renouvelable. Une telle perspective concernant l’hydrogène doré a d’ores et déjà suscité énormément d’enthousiasme, et les experts prévoient une « ruée vers l’or » dans le secteur des énergies propres.

Certains estiment que cette course à l’hydrogène doré a déjà commencé. En effet, un certain nombre d’entreprises ont déjà été fondées dans le but d’exploiter cette opportunité. Quoi qu’il en soit, les scientifiques ont tenu à préciser que malgré l’engouement pour l’hydrogène doré, il n’existe actuellement pas de preuve qui indique que cette source d’énergie monopolisera les futurs projets de décarbonisation. En fait, il est important de ne pas oublier que, pour l’instant, l’extraction et l’utilisation de cet hydrogène souterrain présentent de nombreux défis.

Il faut notamment prendre en compte le fait que la technologie permettant une extraction efficace et rentable de l’hydrogène doré est encore en cours de développement. De plus, les infrastructures nécessaires au transport et à la distribution de l’hydrogène destiné à un usage généralisé nécessitent des investissements importants. Ainsi, même si le potentiel de cette immense source d’énergie est indéniable, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant de mettre en place une exploitation commerciale rentable s’inscrivant dans les exigences écologiques tant espérées pour cette ressource. Par ailleurs, l’hydrogène est-il un métal ?

S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
TANGUY
TANGUY
1 mois

en gros, c’est un article pour rien!
-pas de technologie adaptée
-pas d’infrastructure adaptée pour le transporté
-un coût de production sans doute supérieur à celui de hydrogène fait actuellement