6 faits qui prouvent que l’activité humaine influence la météo

Bien que nous n’ayons pas la capacité de contrôler le temps tel que nous le voyons dans les films, nos activités quotidiennes sont en mesure d’influencer indirectement la météo et les phénomènes météorologiques qui surviennent sur notre planète. Nous vous éclairons sur ce sujet scientifique qui devrait vous faire réfléchir sur nos habitudes.

 

La ville d'Atlanta aux États-Unis
La ville d’Atlanta aux États-Unis

Les villes influent sur la météo

Il n’est pas exactement faux d’appeler la capitale de la Géorgie « Hotlanta ». En effet, la plupart des zones peuplées génèrent de la chaleur par le simple fait d’exister. Le réseau routier, les trottoirs en béton et les toits de goudron sont en mesure d’absorber une quantité importante de chaleur solaire pendant la journée, et cela même pendant l’hiver. Cette isolation de la chaleur créée par l’homme et appelée « l’effet d’îlot de chaleur urbain » garde des villes un peu plus chaudes en été et un peu plus fraîches durant l’hiver.

L’effet d’îlot de chaleur urbain est plus visible pendant les tempêtes d’hiver, lorsque les températures de l’air se situent autour de 0 degrés. La chaleur artificielle des villes peut ainsi influencer le type de précipitations lors des tempêtes, réduisant potentiellement l’accumulation de neige en ville. Une étude de 2011 a également constaté que cet effet peut avoir un impact marqué sur les orages formés en ville. Les chercheurs ont en effet étudié 91 orages d’été qui se sont formés sur Indianapolis et ont constaté que ces perturbations ne pouvaient pas être reproduites sans l’influence de la zone urbaine sur les tempêtes.


Chaque seconde, la Lune parcourt 1 kilomètre autour de la Terre sur son orbite, à une vitesse de 3680 km/h.

— @DailyGeekShow