À quoi ressemblerait l’accouplement humain s’il était semblable à celui d’autres animaux ?

Les animaux s’accouplent de façon parfois étrange, selon les espèces. Que ce soit la mante religieuse qui mange la tête de son partenaire, ou la lotte des mers qui fusionne avec le sien, découvrez à quoi ressembleraient les relations sexuelles humaines si elles étaient identiques à celles des animaux. Délirant !

1 – Façon mante religieuse

La particularité de l’accouplement de cette espèce, est que la femelle mange son partenaire pendant l’acte, si elle a faim. Contrairement aux idées reçues, ce n’est pas systématique ! Elle commence par la tête pendant que le corps du mâle continue à s’accoupler. Si la femelle n’a pas faim, elle ne le mangera pas. Mais si elle a faim, comme le mâle est plus petit que la femelle, il est une proie facile. Il arrive d’ailleurs que deux femelles qui se rencontrent, se battent et se dévorent.

mantis-style-sex

Mante-religieuse-sex

 

2 – Façon tortue

Le phénomène de reproduction des tortues commence par un rite nuptial au cours duquel le mal peut se montrer d’une grande violence à l’égard de la femelle. Le mâle poursuit la femelle, lui mord la tête, les membres, l’immobilise contre un obstacle puis la féconde.

tortue-style-sexe

reproduction-tortues

 

3 – Façon ver de terre

Le ver de terre est hermaphrodite, c’est-à-dire qu’il est à la fois mâle et femelle. Lors de leur reproduction, ils viennent s’accoupler en surface, par temps humide et souvent de nuit. Pour s’accoupler, deux vers de terre commencent par se coller tête-bêche. Les deux vers s’échangent alors leur semence et se fécondent mutuellement.

ver-de-terre-style

ver-de-terre-reproduction


Le voyage est court. Essayons de le faire en première classe.

— Philippe Noiret