Mâchoire / © Wikipédia – José-Manuel Benito

5. Ils étaient en grande majorité consanguins

La consanguinité était effectivement courante chez les Néandertaliens. Pour avancer cela, les chercheurs se sont appuyés sur un orteil de Néandertalien âgé de plus de 120 000 ans. Son analyse, plus précisément celle de son génome, a permis de voir que les parents étaient extrêmement proches, probablement des frères et sœurs, ou des cousins germains.

Comme chez les humains modernes, la consanguinité avait également des problèmes. On peut par exemple imaginer qu’ils avaient des os, ou des parties du corps qui souffraient de malformation. On peut d’ailleurs le remarquer dans l’analyse de certains fossiles, et c’est ce qui pourrait expliquer leur relative faiblesse et leurs difficultés à se reproduire comme les Homo sapiens.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de