― andersphoto / Shutterstock.com

Le fantôme des Tuileries

Le fantôme des Tuileries est la prochaine histoire que nous allons vous raconter. Aussi appelé l’Homme Rouge, celui-ci était une silhouette apparaissant afin de prédire la mort prochaine et inéluctable.

L’histoire débute en 1564 lorsque Catherine de Médicis, reine de France, lance le projet pharaonique de transformer les fabriques de tuiles situées en bord de Seine en une demeure royale. Une fois ce palais construit, la reine s’y installe. Néanmoins, très vite, horrifiée, elle plie bagage et quitte les lieux. En effet, elle déclare qu’un fantôme, aux apparitions prophétiques, rode dans le palais et lui a prédit sa mort près de Saint-Germain. Celui-ci portait un costume couleur rouge sang.

Cette légende est en réalité issue de Jean dit l’Ecorcheur, boucher désosseur ayant vécu sous Catherine de Médicis et travaillant dans l’abattoir situé non loin du palais. Celui-ci aurait été égorgé par un dénommé Neuville sur demande de la reine car il connaissait divers secrets de la couronne. Juste avant de mourir, il aurait alors fait une promesse à Neuville : il reviendra d’entre les morts.

Et il ne tarda pas à tenir sa promesse. En effet, alors que Neuville se retourne afin d’annoncer l’accomplissement de sa mission à Catherine de Médicis, une présence apparaît derrière lui : Jean, debout, et baignant dans son sang. Il aurait alors averti l’astrologue de la reine du danger lié à la construction des Tuileries qui lui pendait au nez. Ainsi, le fantôme hanta les nuits de Catherine de Médicis jusqu’à sa mort, le 5 janvier 1589.

A partir de ce moment-là, le fantôme des Tuileries devient la terreur du palais des Tuileries en prédisant une tragédie à toute personne qui l’apercevait. Il apparaît par exemple à Marie-Antoinette en juillet 1792 peu avant la chute de la Monarchie et sa condamnation à mort en 1793. Par la suite, en 1815, c’est à Napoléon Ier que le fantôme apparaît quelque temps avant la bataille de Waterloo. Enfin, c’est à Louis XVIII et au comte d’Artois qu’il apparaît en 1824, peu avant la mort du premier.

Cette légende prend fin le 23 mai 1871 lors de l’insurrection des Communards à Paris. A ce moment-là, le palais des Tuileries fut incendié durant trois jours. Les flammes détruisirent la totalité du bâtiment. La silhouette du fantôme fut alors aperçue par plusieurs témoins avant de disparaitre à jamais dans l’incendie. 

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de