https://www.instagram.com/tv/B_mrgenlF54/?utm_source=ig_web_copy_link

Victoria Jadot, jeune cinéaste belge de 23 ans, a fait preuve de courage en confrontant l’homme qui l’avait harcelée pendant le confinement, faisant de son quotidien un enfer. C’est forte de son expérience qu’elle transmet un message puissant : ce genre de comportement ne doit pas être minimisé et n’est pas acceptable. En effet, après avoir raconté son calvaire à ses proches, peu d’entre eux ont réellement blâmé son harceleur, sous l’excuse qu’il était seulement « un pauvre type », comme si cela était excusable. Elle a donc confronté son harceleur, livrant ainsi cette phrase forte et symbolique : « Accepte mon non ». Face caméra, elle s’exprime à coeur ouvert et déclare : « Quand il y a un malaise, c’est qu’il y a quelque chose de pas normal. Et quand il y a quelque chose de pas normal : il faut élever la voix. » Sa vidéo, intitulée « Ma bonne bite bien chaude« , fait référence à l’un des messages envoyés par son voisin d’en face qui la harcelait et prenait plaisir à la regarder dans son appartement.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Ternisien
Ternisien
2 années

Juste, quel est le rapport avec l’actu geek ou scientifique ?