― Gorodenkoff / Shutterstock.com

Vous pensiez les pirates informatiques immunisés contre la violation de leur ordinateur ? Jeremy Hammond, un jeune hacker américain de 29 ans, l’a appris à ses dépens. Il purge aujourd’hui une peine de dix années de prison pour avoir piraté et infiltré des dizaines de sites web du gouvernement américain.

Jeremy Hammond y réfléchira à deux fois la prochaine fois qu’il souhaitera sécuriser son ordinateur portable. Alors qu’il avait l’habitude d’infiltrer des sites web top secret de son gouvernement, cet hacktiviste qui souhaitait « exposer et confronter l’injustice » s’est fait avoir comme un bleu.

Alors que des agents armés du FBI lancent l’assaut chez lui, en 2012, Jeremy se précipite dans sa salle de bains. Il y emmène bien évidemment son ordinateur portable afin de le mettre hors d’usage. Mais surtout pour que les agents du FBI ne puissent pas ouvrir son code crypté.

Cependant, la tâche fut des plus faciles. Le jeune hacker s’est récemment confié sur ce petit détail qui l’a emmené tout droit derrière les barreaux. « Mon mot de passe n’était vraiment pas très compliqué », avoue-t-il. Jeremy Hammond avait en effet pour mot de passe le nom de son chat suivi de 123. « Chewy123 », confesse-t-il. 

Une erreur qui a permis au FBI d’ouvrir facilement son ordinateur et d’accéder aux preuves et documents pour le coincer. 

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de