grotte australie
Image d’illustration — Dario Lo Presti / Shutterstock.com

Récemment, un groupe d’explorateurs a mis au jour une grotte de 401 mètres de profondeur. Il s’agit de la plus profonde grotte jamais découverte en Australie. Les spéléologues l’ont d’ailleurs baptisée Delta Variant. Ce n’est pas la première grotte découverte en Australie, puisque les explorateurs avaient déjà découvert le Niggly Growling Swallet de Tasmanie situé dans la région karstique Junee-Florentine. Le Delta Variant bat donc le Niggly d’environ 4 mètres sur sa profondeur. Pour parvenir à explorer les fonds du Delta Variant, les explorateurs ont dû se préparer pendant plusieurs mois. D’ailleurs, pour atteindre le fond, il a fallu en moyenne 14 heures de descente.

Le processus de formation d’une grotte

Selon les chercheurs, la découverte de cette grotte permet de comprendre comment le climat a changé au cours de millions d’années. En effet, les grottes se forment après que les eaux dissolvent lentement la roche durant une très longue période. Plus précisément, la roche sur laquelle l’eau coule doit être composée de calcaire, de marbre et de dolomite, le tout formant ce que l’on appelle le « karst ». À son tour, le karst est composé essentiellement de micro-organismes fossilisés ainsi que de débris de coquillages et de squelettes d’anciens animaux qui y ont été accumulés depuis des millions d’années.

Au fur et à mesure que l’eau coule entre ces structures, ces dernières se dissolvent afin de former des grottes. À savoir que pour les roches calcaires, l’eau est naturellement acide, surtout l’eau de pluie. En effet, lorsqu’il pleut, les roches calcaires absorbent le dioxyde de carbone déversé par l’atmosphère. C’est d’ailleurs cet élément qui rend l’eau acide. Mais la formation d’une grotte ne s’arrête pas là puisque son emplacement ainsi que le taux d’acidité et la densité de la roche jouent aussi un rôle important dans sa formation.

La formation des stalagmites et stalactites

Les stalagmites et stalactites sont des roches épineuses qui se forment dans les grottes, soit elles se forment à partir du sol en pointant vers le plafond, soit l’inverse. Mais généralement, elles ont la forme de roche ayant coulé sous l’action de la chaleur. Les stalagmites et stalactites se forment donc au moment où l’eau commence à dissoudre le karst.

Une descente dans une grotte serait sans danger ?

Même pour les professionnels, il n’est pas facile de faire une descente dans une grotte. D’ailleurs, il existe des équipements adaptés à cela, un téléphone portable n’est donc pas conseillé même si ce dernier comporte une torche et un GPS. De plus, les grottes sont très sombres et les explorateurs doivent utiliser une ligne de guidage afin de retrouver leur chemin.

Mais en plus des impasses, les grottes risquent aussi de s’effondrer, surtout celles qui sont peu profondes. Ensuite, la qualité de l’air joue aussi un rôle important lors d’une exploration. Généralement, l’air dans les grottes n’est pas toxique, mais les scientifiques ont affirmé que plus on descend en profondeur, plus on est susceptible de faire face à des gaz dangereux comme le méthane, l’ammoniac et le sulfure d’hydrogène. Une exposition prolongée à ces gaz peut causer un étouffement.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments