― iFocus / Shutterstock.com

Pour la première fois depuis son ouverture il y a près de 90 ans, le mythique cinéma parisien Le Grand Rex va fermer ses portes en août. Faute de fréquentation et de propositions de films, à cause de la crise du Covid-19, le cinéma va fermer durant cette fin d’été, et espère rouvrir à la fin août.

C’est une première depuis son inauguration, le 8 décembre 1932 : le célèbre cinéma des Grands Boulevards parisien, Le Grand Rex, va fermer ses portes à partir du 3 août. Faute de fréquentation et à cause d’une trop légère programmation, due à la pandémie de coronavirus, le cinéma a expliqué qu’il était mieux pour lui de fermer ses portes temporairement. « Nous avons tout tenté en rouvrant, avec des rétrospectives qui ont fonctionné, avec plusieurs séances affichant ‘complet’. Mais il devient difficile d’innover et d’attirer le public avec l’interdiction de piocher dans les catalogues de Disney et de la Fox. Nous avons tout réduit en débutant nos séances à 16h, en fermant certaines salles, en faisant un roulement hebdomadaire entre nos équipes. Mais le public n’a pas la tête au cinéma », déplore Alexandre Hellmann, propriétaire, à Box-Office Pro.

À cause du manque de nouvelles productions, comme nombre de cinémas, Le Grand Rex, à sa réouverture le 22 juin, proposait des rediffusions, rétrospectives et marathons thématiques (univers DC Comics, Spielberg, Tarantino, mais aussi des films cultes comme Casablanca). Le report de Tenet, de Christopher Nolan, ainsi que celui de Mulan, de Disney, version en prise de vue réelle du célèbre dessin animé, les exploitants de salles de cinéma se retrouvent quelque peu désemparés face à l’absence criante de nouvelles productions. C’est pourquoi le cinéma a annoncé sa fermeture temporaire « pour pallier la réalité du moment ». « Les films notamment américains voient leurs sorties repoussées chaque jour. Nous n’avons donc pas suffisamment de nouveaux contenus à vous offrir », ajoute le cinéma.

La Fédération nationale des cinémas français (FNCF) a appelé le gouvernement à l’aide, en lui demandant un « acte fort ». « Les cinémas sont désemparés devant l’absence de perspective de reprise de leur marché », poursuit-elle dans son communiqué. « Un mois après leur réouverture, et avec une chute de la fréquentation de près de 70 %, les cinémas font face à une crise sans précédent qui les fragilise de manière profonde. Les spectateurs sont pourtant au rendez-vous des quelques films que certains distributeurs ont eu le courage de sortir à la réouverture des cinémas, mais force est de constater que l’offre de films est insuffisante. »

« Nous perdons moins d’argent de fermer que de maintenir les équipes avec cette fréquentation démoralisante. Si tout va bien, nous espérons rouvrir le 26 août avec une grosse sortie américaine, avant un marathon Harry Potter que nous allons proposer de toute façon à partir du 29 », précise Alexandre Hellmann, du Grand Rex. L’autre raison invoquée pour la fermeture du cinéma est la période, août étant le mois où Paris se retrouve vidée de ses habitants. Le cinéma, disposant notamment d’une salle de 2 700 fauteuils et un écran géant de 300 m2, attend des jours meilleurs pour rouvrir, et devrait, durant sa fermeture, entamer des travaux de rénovation. Nul doute que les Parisiens sauront être au rendez-vous quand cette institution rouvrira.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de