L’application mobile Google Maps, disponible sur Android et iOS, offre enfin à ses utilisateurs les fonctionnalités qu’ils attendent depuis des années ! En effet, jusqu’à présent, le service de Google n’affichait pas les limitations de vitesse aux conducteurs, ni la position des radars fixes au bord des routes. Toutefois, après des mois de tests, ces fonctionnalités sont en cours de déploiement dans plusieurs pays.

 

GOOGLE MAPS AFFICHE ENFIN LES LIMITATIONS DE VITESSE

Google Maps, le service cartographique gratuit disponible sur tablettes et smartphones Android et iOS, est extrêmement pratique pour anticiper un trajet en voiture, en vélo, ou encore retrouver son chemin à pied ! Cependant, l’application mobile souffre depuis des années de l’absence de deux fonctionnalités très importantes : l’affichage des limitations de vitesse et des radars fixes.

Après des années d’attente, Google Maps affiche enfin ces informations sur les trajets empruntés par certains de ses utilisateurs. Depuis 2017, des tests étaient menés dans la baie de San Francisco, aux Etats-Unis ainsi qu’à Rio de Janeiro, au Brésil, sur ces fonctionnalités. Actuellement, Google déploie progressivement et indépendamment ces nouvelles fonctionnalités, toujours au stade expérimental, dans plusieurs pays.

Pexels

 

LA PROBLÉMATIQUE DE LA SIGNALISATION DES RADARS

L’affichage des limitations de vitesse est disponible seulement aux États-Unis, au Danemark et au Royaume-Uni. Quant aux radars fixes, matérialisés par une icône dans l’application puis annoncés par une alerte sonore lorsque le véhicule s’en approche, leur position sera prochainement disponible aux États-Unis, en Australie, au Brésil, au Canada, en Inde, en Indonésie, au Mexique, en Russie et au Royaume-Uni. Malheureusement, pour l’instant, aucune de ces deux fonctionnalités n’a été annoncée en France.

Pourtant, l’affichage de la limitation de vitesse sur Google Maps est particulièrement attendue. Notamment car elle permettrait aux utilisateurs de smartphones Android, sur lesquels elle est nativement présente, de ne pas avoir à installer une seconde application GPS, comme Waze ! Cependant, il n’y a quasiment aucune chance pour que Google déploie la fonctionnalité de signalement des radars en France, puisque cette pratique est interdite chez nous depuis 2012. À moins que le géant exploite les mêmes « failles » que Waze, pour annoncer la présence de radars, sans les nommer précisément…

Pixabay

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de