Jokulsarlon — Luis Louro / Shutterstock.com

L’Islande dévoilera bientôt une plaque commémorative à la mémoire de l’Okjökull, premier glacier de cette nation insulaire à disparaître à cause du réchauffement climatique. On retrouve des chercheurs américains et islandais à l’origine du projet.

Officiellement déclassé par les glaciologues en 2014, l’Okjökull était le premier glacier du pays à connaître un tel sort. Alors qu’elle recouvrait encore 16 km2 de surface en 1890, la glace le composant n’occupait plus que 0,7 km2 en 2012. Et comme le précise le géologue islandais Oddur Sigurdsson : « Le statut de glacier implique une masse de glace et de neige suffisamment épaisse pour que ce dernier se déplace grâce à son propre poids. » Ce qui représente une épaisseur de 40 à 50 mètres.

Cette plaque commémorative sera inaugurée le 18 août prochain sur le site de l’ancien glacier Okjökull, dans l’ouest de l’île. On pourra notamment lire sur celle-ci « Tous nos glaciers devraient connaître le même sort au cours des 200 prochaines années », « Ce monument atteste que nous savons ce qui se passe et ce qui doit être fait. Vous seuls savez si nous y sommes parvenus » ainsi que la mention « 415 ppm CO2 », faisant référence à la concentration en dioxyde de carbone record enregistrée en mai 2019.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de