19 – Elmer Bernstein expérimenta de nouveaux instruments sur la bande-son.

Le compositeur Elmer Bernstein voulait aller au-delà des orchestres conventionnels pour composer la musique de Ghostbusters, il décida donc d’utiliser un mélange de nouvelles et anciennes technologies. Pour ce faire, il utilisa le synthétiseur Yamaha DX-7, pour créer des sons hors du commun, qu’un orchestre classique ne pourrait pas reproduire, ainsi que les ondes Martenot – un étrange instrument électronique créé en 1928 par l’inventeur français Maurice Martenot – pour ajouter une touche de tonalités surnaturelles.

 

20 – Ivan Reitman était pétrifié durant la projection test du film.

ivan-reitman

A l’écrit et hors contexte, le scénario de Ghostbusters ne rassemblait pas les critères d’un long métrage. Ainsi, durant la projection test du film devant un public de 200 personnes, Reitman se montra tétanisé. Il n’était pas seulement incertain à propos du sujet du film, il était également inquiet que certains détails absurdes (on pense à la cacahuète verte) puissent sauter aux yeux des spectateurs. De plus, seule une version comprenant les effets spécieux avait été mise à disposition pour le test – celle ayant pour scène d’ouverture la terrifiante transformation du fantôme bibliothécaire en monstrueuse goule. Reitman resta en retrait durant toute la scène, et lorsqu’il s’aperçut que le public se mettait à rire aux éclats puis la seconde suivante poussait des cris de terreur, il sut que ses peurs étaient infondées ! Puis il comprit une bonne fois pour toutes qu’il avait réalisé un film culte lorsqu’il constata que deux semaines après sa sortie en salle, des vendeurs de rue vendaient des T-shirt arborant le logo No Ghost.

 

On vous l’avait dit, ce film d’Ivan Reitman n’est pas en reste d’anecdotes inattendues ! Entre les bidouillages de dernières minutes et les divers problèmes techniques et légaux causés par le tournage, l’équipe du film n’a jamais dû s’ennuyer. Heureusement pour eux, les nombreux gags improvisés sur le plateau leur ont permis de réaliser ce film dans une ambiance des plus joviales ! En effet, quoi de plus drôle que de se faire écraser par une masse de mousse à raser ? Ce n’est pas Ivan Reitman qui vous dira le contraire ! Ces faits étonnants ne font que rajouter encore plus de charme à ce film déjà culte.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de