10 génériques de dessins animés japonais qui resteront à jamais gravés dans les mémoires

Plus que de simples introductions, les génériques donnent le ton de leur série et tentent d’en capturer l’essence, souvent en moins de deux minutes. De temps à autre, une de ces chansons sortira du coffre de vos souvenirs et vous restera en tête toute la journée. Seul remède, l’écouter, et plutôt deux fois qu’une. Voici une liste de ces génériques que vous n’oublierez jamais !

Cowboy Bebop – Tank!

On ne va pas y aller par quatre chemins et commencer par celui considéré par beaucoup comme le meilleur générique d’intro de l’animation japonaise. Tank! ne vole pas ses lauriers, mixture de la musique jazz des années 60 et du style graphique de Tokyo Drifter ou plus généralement de celui de Saul Bass. Cette bombe composée par Yoko Kanno et ses Seatbelts réussit à propulser le spectateur dans l’univers très particulier de Cowboy Bebop en 1min30, tout en expliquant les références à partir desquelles la série s’est développée. Un petit chef-d’oeuvre dont on ne se lassera jamais. Comme le reste de la bande-son d’ailleurs.

 

Samurai Champloo – Battlecry


Après l’univers futuriste et jazz de Cowboy Bebop, Shinichiro Watanabe signe Samurai Champloo, l’ère Edo au rythme du hip-hop. Un ovni de l’animation, restant dans les coeurs des spectateurs comme quelque chose de spécial, que l’on ne reverra plus. Battlecry résume avec précision l’atmosphère de la série, un portrait de la vie comme elle, avec ses douleurs et sa violence. Musicalement, Battlecry est un petit bijou nous ramenant au mythique Illmatic de Nas. Indispensable.

 

Saint Seiya – Pegasus Fantasy


Si vous avez grandi dans les années 90, c’est sans doute le générique dont vous vous souvenez le plus et qui restera dans votre tête pour la vie. Un seul objectif dans le cahier des charges : vous préparer à la baston. Un brûlot musical explosant toute compétition, Pegasus Fantasy avait le don de vous faire bouillir le sang même si vous deviez vous lever au petit matin pour regarder Saint Seiya.

 

Great Teacher Onizuka – Driver’s High


Classique du grand groupe japonais L’Arc-en-Ciel, Driver’s High est la dose d’adrénaline nécessaire pour suivre les folles aventures d’Onizuka. Le style très détendu de l’animation met en valeur l’énergie de la musique alors que l’on voit le meilleur professeur du Japon commencer ses bêtises ! Culte.

 

One Piece – We Go!


Marquant le début d’une nouvelle ère dans l’histoire du manga le plus vendu de l’histoire, We Go! récupère les codes du premier générique de One Piece, We Are! pour lancer la deuxième partie de l’aventure. Equilibre parfait entre énergie et émotion, présentation des personnages et animation, ce générique très coloré est sans doute le meilleur de la série. Embarquez sur le navire et partez à l’aventure !

 

Attack On Titan – Guren no Yumiya


Dernier pavé dans la mare de l’animation japonaise, Attack On Titan est devenu un phénomène en peu de temps. Au moment d’intégrer un générique de cette série dans cette liste, il nous faut vous avouer qu’il a été difficile de choisir entre l’un des deux existants. Le deuxième est largement supérieur visuellement, mais il nous faut rendre hommage au premier qui contribua largement au succès de la série. On vous met au défi de rester immobile en écoutant Guren no Yumiya !

 

Elfen Lied – Lilium


Composition fantomatique qui vous hante pendant des heures grâce à une mélodie au piano exécutée avec justesse. Pas une note de trop. Le chant est superbe et vient compléter la musique à la perfection. Cette cadence mélancolique offre un net contraste avec la violence physique et émotionnelle de la série.

 

Naruto – Haruka Kanata


Avec Naruto Shippuden, on approchera bientôt des 30 génériques différents pour la saga Naruto. Ce ne fut donc pas chose aisée que de n’en choisir qu’un. Pourtant, il ne fallait pas chercher bien loin dans la liste. Écrit par Asian Kung-Fu Generation, véritable institution au Japon, ce groupe de bientôt 20 ans signe selon nous le meilleur générique de Naruto. C’est difficile de ne pas se sentir nostalgique en écoutant Haruka Kanata, à l’époque où nos ninjas préférés étaient encore petits !

 

Serial Experiments Lain – Duvet


Demandez à un amateur d’anime la série la plus étrange qu’il ait pu voir et il y a de grandes chances qu’il vous répondra avec ce titre. Le générique nous présente Lain au milieu des foules ou sur des écrans de la ville, visible et invisible de tous. Lain est avant tout une série sur l’identité individuelle et Duvet fait transparaître cela avec excellence. À la fois très intime et hors de ce monde.

 

Dragon Ball Z – We Gotta Power


On ne peut ignorer Dragon Ball Z. Pour une bonne partie des gens, ce fut la porte par laquelle ils découvrirent l’animation japonaise. On regardait tous Son Gokû se battre, on rêvait tous de devenir aussi fort que Son Gohan et on se disait tous que Vegeta était le mec le plus classe du monde. Chaque semaine, devant chaque épisode, voir et écouter ces génériques était un pur bonheur, parce que quelque part, notre cerveau se préparait déjà à enregistrer ces moments que l’on garderait dans nos mémoires pour le restant de nos vies.

 

Il y en a encore beaucoup d’autres ! Et c’est sans parler des génériques de fin qui peuvent être tout aussi percutants. On se demande quelle chanson va venir s’incruster dans votre tête après cette petite compilation. Écouter ces génériques est une merveilleuse façon de revisiter vos animes préférés et nul doute que ce n’est pas la dernière fois que vous lancez l’un d’eux. D’ailleurs, on se demande bien quels génériques vous ajouteriez à cette liste ?


L’expression “mettre la pâtée” vient de la bataille de Patay où Jeanne D’Arc a battu à plate couture les Anglais

— @DailyGeekShow