— Dragana Gordic / Shutterstock.com

Qui n’a jamais dit qu’il/elle avait eu un coup de froid et que généralement, ce dernier nous plonge dans un état grippal qui fait que pendant plusieurs jours, nous grelottons ou que nous sommes obligés de nous emmitoufler dans de gros pulls pour nous maintenir au chaud. Sans compter le fait que les mouchoirs deviennent nos meilleurs amis. Néanmoins, si jusqu’à présent on tenait le froid pour responsable de nos états grippaux, nous nous sommes trompés de responsable puisque si, au pire, on peut l’accuser de complicité, il n’est pas le responsable direct de notre mal-être !

En effet, bien qu’on attribue notre grippe ou notre rhume à un changement brutal de température ou encore au froid, notre maladie vient en fait directement des virus qui propagent ces maladies. Mais cela ne signifie pas que vous ayez totalement tort de relier votre grippe ou votre rhume au froid et au changement de température.

En fait, ces virus se propagent plus facilement en hiver. De plus, quand vous êtes sujet(te) à un changement brutal de température, votre système respiratoire se fragilise et vous êtes ainsi plus à risque d’être contaminé. C’est pourquoi, même si le froid n’est pas directement responsable de votre rhume ou de votre grippe, il y est toutefois étroitement lié.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de