Sedin / Shutterstock.com

Victoire pour les militants pour l’environnement. En effet, la pêche électrique a suscité bien des critiques de par ses conséquences dramatiques sur l’écosystème maritime. Mais, désormais, les espèces maritimes n’auront plus à craindre le chalut électrique dans les eaux françaises.

Pour rappel, la pêche électrique est une technique qui consiste à attraper plus facilement les poissons enfouis dans des sédiments en y envoyant des décharges électriques.

Une pratique décriée par plusieurs militants, organismes environnementaux et chercheurs, comme l’Association Bloom et l’Institut public néerlandais de recherche maritime (IMARES), car elle dégrade l’ensemble de l’écosystème maritime et impacte même les jeunes poissons en leur laissant des ecchymoses, des traces de brûlures ou encore des déformations dues à l’électrocution…

Finalement, le 13 février 2019, la Commission européenne, le Parlement européen et le Conseil des ministres des 28 Etats membres ont prononcé l’interdiction totale de cette pratique sur toutes les zones marines à l’intérieur et à l’extérieur de l’Union européenne dès le 30 juin 2021.

Toutefois, la France n’attendra pas 2021 pour appliquer cette décision. En effet, le 14 août 2019, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a émis un communiqué déclarant que l’interdiction deviendrait effective à partir du jour même, soit le mercredi 14 août 2019. Voici le contenu dudit communiqué :

« Le règlement européen n°2019-1241 publié au Journal officiel de l’Union européenne le 25 juillet 2019 met fin, à compter du 1er juillet 2021, à la dérogation actuellement en vigueur permettant l’usage du chalut électrique dans les eaux de la mer du Nord. Il entrera en vigueur le 14 août. »

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de