― Hamza Makhchoune / Shutterstock.com

Dans une étude publiée jeudi dernier, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) indique que quelque 1,9 million de personnes en France sont touchées par « la grande pauvreté », c’est-à-dire qu’elles vivent avec moins de 930 euros par mois pour une personne seule et subissent en même temps de nombreuses « privations matérielles et sociales ».

Ces personnes gagnent moins de 50 % du niveau de vie médian

La grande pauvreté touche 2,4 % de la population, hors Mayotte. Il s’agirait d’une « proportion relativement stable sur dix ans ». L’Insee indique qu’il s’agit d’un phénomène souvent durable. Parmi les personnes particulièrement pauvres, 25 % le sont toujours au bout de trois ans et plus de 60 % subissent toujours une pauvreté monétaire ou une privation matérielle et sociale.

Si la pauvreté est généralement définie comme le fait de gagner moins de 60 % du niveau de vie médian, la grande pauvreté est quant à elle différente. Elle est effectivement définie comme le fait de gagner moins de 50 % du niveau de vie médian. L’on ajoute ensuite le fait de subir au moins sept privations dans la vie quotidienne, parmi une liste de treize relatives au logement, aux loisirs et autres.

81 % des personnes en grande pauvreté indiquent qu’elles ne peuvent pas s’acheter des vêtements neufs et près de 90 % ne peuvent pas s’offrir une semaine de vacances ou effectuer une activité régulière de loisirs.

― Halfpoint / Shutterstock.com

Le phénomène touche aussi les travailleurs

Une grande partie des personnes touchées par la grande pauvreté sont sans emploi (35 % des adultes en grande pauvreté sont en recherche d’emploi). Cependant, ce phénomène n’épargne également pas les travailleurs. Un tiers des personnes pauvres en France sont notamment en emploi, « dont une grande part d’ouvriers et de personnes travaillant à temps partiel ou de manière discontinue dans l’année ». Le phénomène serait particulièrement prégnant dans les départements d’outre-mer.

Parmi les 1,9 million de personnes en situation de grande pauvreté, 24 % vivent dans les DOM, dont 10 % à Mayotte et 14 % dans les quatre autres DOM (Martinique, Guadeloupe, Guyane et La Réunion). À Mayotte, 40 % des logements sont en tôle et les trois quarts de la population vivent sous le seuil de 50 % du revenu médian national.

2
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
LTEFBourrely Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Bourrely
Invité
Bourrely

Et que fait le gouvernement pour palier à tant de misère Mon fils Autiste de haut niveau touche l’aah à 904 euros/mensuel et cap emploi ne lui trouve pas de travail. D ‘ailleurs sa conseillère lui a clairement dit qu’elle ne s’occuperait plus de lui et il est diplomé. Il… Lire la suite »

LTEF
Invité
LTEF

moi aussi je suis a l AAH pas de loisir
le gouvernement préfère rester dans leur confort chauffeur garde du corps escorte policière et bien sur leur paye a 50000 euros mois voiture payer par les plus faible bien sur sans oublier les impôts les taxes la TVA